Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Insolite

Un restaurant bistronomique ouvre ses portes dans une prison

Publié par Gabrielle le 18 Nov 2022 à 19:38
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Le restaurant bistronomique « Les Beaux Mets » a ouvert ses portes ce mardi 15 novembre dans un endroit plutôt original. Cet établissement se situe dans la prison des Baumettes à Marseille. Ce dispositif doit permettre l’insertion de détenus en fin de peine. Repas, organisation, sécurité… comment cela se passe-t-il ?

À lire aussi : Esclavagisme, vi*l : Découvrez les 10 pires prisons au monde

Des détenus font la cuisine et le service dans un restaurant inédit

Alors qu’il y a quelques mois, un karting avait été organisé dans une prison, c’est un autre événement qui fait aujourd’hui parler dans l’actualité pénitentiaire. Un restaurant inédit a ouvert ses portes ce mardi 15 novembre à la prison des Baumettes à Marseille. C’est le premier établissement de ce genre à voir le jour en France.

Les Beaux Mets est un restaurant semi-gastronomique presque comme les autres. La seule différence : ce sont les détenus qui s’occupent de la cuisine ainsi que du service. C’est un chantier d’insertion mené par une association. Cela permet à 13 détenus en fin de peine de replonger dans le monde du travail et d’être en contact avec des clients.

« Les membres de la brigade des Beaux Mets, tous en courte ou fin de peine, sont accompagnés et formés par des spécialistes de la restauration et de l’insertion professionnelle, passionné.es et engagé.es » peut-on lire sur le site de l’établissement.

restaurant prison

À lire aussi : Un nouveau restaurant de 300 m2 propose de la raclette à volonté pour seulement 25 euros par personne

Quelques règles à respecter avant de manger en prison

Ce restaurant situé dans le centre pénitentiaire dispose d’une salle de 42 couverts. Vous pourrez choisir entre la formule entrée, plat, dessert pour 35 euros ou l’entrée et le plat pour 28 euros. Si certains trouvent la technique pour ne jamais payer au restaurant, on ne vous conseille pas d’appliquer cette astuce ici.

Malgré leur absence d’expérience, les détenus réalisent des plats bistronomiques. Au menu, vous pourrez déguster un tartare de daurade, un crumble d’agneau ou encore un pain perdu par exemple. Il y en a pour tous les goûts avec des options végétariennes et sans gluten.

Si vous voulez tenter l’expérience, il faudra s’inscrire 72 heures en avance pour que l’administration pénitentiaire vérifie votre identité et votre casier judiciaire. À l’arrivée, vous devrez passer par un portique de sécurité et laisser tous vos objets personnels dans un casier. Le repas se déroulera sans alcool et sous l’œil d’un surveillant de prison.

À lire aussi : Prison de Fresnes : Un drone avec des smartphones et des stupéfiants s’est posé dans la cour

0