Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Interviews

« Pour Matrix, je me suis dit ça peut cartonner » : Rencontre avec Jean-Pierre Michael, comédien de doublage

Publié par Hugo Plassot-Moizan le 19 Mar 2022 à 22:33
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Vous avez pu l’entendre dans nombreux films et séries mais vous ne connaissez peut-être pas son visage. Jean-Pierre Michaël, est une comédien de doublage Français de 55 ans.

Après être passé par la comédie française, le destin va le faire devenir la voix française de nombreux acteurs tout en ayant une immense carrière d’acteur de théâtre. Rencontre avec celui qui doublé Néo dans Matrix ou encore Brad Pitt en Joe Black.

>>> A lire aussi : « C’est plus simple franchement, c’est bouclé en quinze jours » : Afshi Rani nous raconte son mariage forcé (vidéo)

Jean-Pierre Michael, une immense carrière

Le théâtre ou le cinéma ne sont pas arrivés par hasard dans la carrière de Jean-Pierre Michaël. Il a grandi dans une famille d’artistes où ses deux parents étaient des comédiens. Une symbolique qu’il a prolongée en étant marié à la comédienne Cécile Bois, que l’on a pu notamment voir dans de nombreuses séries françaises.

Avant d’être un comédien de doublage bien connu du grand public, il a débuté à la comédie française. Il y passera près de 20 ans de sa vie entre 1988 et 2005. Avec la Comédie française, il participera à plus d’une trentaine de pièces durant cette période. En plus du doublage et du théâtre, il va apparaitre sur le petit écran dans des séries françaises comme RIS police scientifique.

Un début de carrière de comédien de doublage

C’est avec le théâtre que Jean-Pierre s’est fait remarquer. Il a été contacté pour un essai de doublage. « On est venu me chercher, j’imagine parce que la personne avait dû me voir à la comédie française. On m’a demandé si je voulais passer des essais.[…] J’ai été passé des essais, je n’en avais jamais passé de ma vie. A part le métier de comédien je ne connaissais pas le domaine du doublage« .

A l’époque, le statut du comédien de doublage n’était pas aussi connu du grand public qu’aujourd’hui. Il a alors passé ses premiers essais sur un doublage de Patrick Swayze. Il va alors être rappelé pour faire la voix française d’Alfred Molina (Docteur Octopus dans Spider-Man) dans le film « La Mutante » en 1995.

Un fonctionnement bien précis

Quand on est comédien de doublage, le recrutement sur un film ne se fait pas comme pour un casting classique. On reçoit un appel de la part d’un directeur artistique qui va diriger l’enregistrement du film. Il va alors communiquer les dates d’enregistrement et proposer cela au comédien de doublage.

Le comédien de doublage ne connait pas alors pour quel personnage et pour quelle star il va faire le doublage. Après avoir accepté le rôle, le comédien se rend sur le plateau d’enregistrement et découvre son travail. Cela peut être différent quand il s’agit d’un personnage que le comédien double depuis longtemps.

Il est très rare que le comédien voit le film en avance. Cela pour des raisons de sécurité contre le spoil mais aussi car lors du doublage, le film peut-être encore en post-production à l’étranger.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Jean-Pierre Michael (@jpmofficiel)

Une voix, beaucoup d’acteurs

Parmi les rôles et les acteurs les plus importants qu’il a pu doubler, Jean-Pierre s’est lié depuis plus de 20 ans à Keanu Reeves dans la majorité de ses films et donc dans la saga culte Matrix. Une évolution de carrière et de rôles qu’il a suivie tant en vrai que sur les écrans. « Chacun évolue, plus ou moins. Mais comme on est à peu près similaire dans le style de bonhomme. Les voix vieillissent et grandissent de la même façon. Et il y a surtout rien de spécial à changer ou à travailler ou à trafiquer pour faire ».

Keanu Reeves n’est pas le seul acteur que Jean-Pierre Michaël a pu doubler tout au long de sa carrière et encore aujourd’hui. Il y a également Brad Pitt. Pour ce cas, il n’a pas commencé dès le début de la carrière de l’américain. Il a commencé à enchainer les films et a pu continuer pendant plusieurs décennies sur des grands rôles (Once Upon a time in Hollywood…)

« J’ai eu la chance, vraiment de tomber sur plusieurs acteurs qui sont encore là aujourd’hui et qui font partie des premiers rôles. Ce sont des vraies stars, il n’y en a plus de stars américaines. Et j’ai eu la chance de les suivre parce que quelquefois on peut faire un acteur et être remplacé. »

>>> A lire aussi : « Un coup de foudre télévisuel » : Mathieu et Alexandre raconte comment L’Amour est dans le pré a changé leur vie

close

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.

0