Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Interviews

« C’est une injustice » : expulsé de Dubaï pour son homosexualité supposée, Ibrahim Godin nous livre son témoignage (vidéo)

Publié par Lou Tabarin le 11 Juin 2022 à 20:38
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

En quelques années, Dubaï est devenu le nouvel eldorado des influenceurs. Pourtant, tout n’est pas si rose sous le soleil des Émirats. Après la prostitution et la violation des droits humains, un nouveau témoignage vient ternir la réputation de cette ville.

Venus pour y passer des vacances, les influenceurs Ibrahim Godin et Quentin Skyz ont vécu une terrible injustice. À peine arrivé à l’aéroport, Ibrahim a été refoulé par les autorités. En exclusivité pour le Tribunal du Net, ils témoignent de cette affaire scandaleuse et dénoncent l’homophobie à Dubaï.

Du rêve à la désillusion

Ce devait être un voyage de deux semaines placé sous le signe de la détente et la création de contenus. Le 10 mai dernier, Ibrahim Godin et Quentin Skyz embarquent dans un avion en direction de Dubaï. Ils souhaitent avant tout partager leur escapade à leur large communauté. « C’est là où il y a tous les influenceurs, on aurait pu échanger avec eux. C’était une première pour moi, j’avais vraiment envie de visiter la ville » , nous relate Quentin.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par •Quentin🤳Skyz•💎 (@_quentin_skyz_)


Après l’atterrissage, ils passent par la douane pour pouvoir entrer sur le territoire. À ce moment-là, rien ne se passe comme prévu.

Ibrahim Godin nous explique ce qui s’est passé. « J’ai été bloqué. Ils m’ont dit ‘non, tu ne peux pas passer. Il faut que tu ailles à l’immigration’ » . Le jeune homme originaire de Vésoul ne comprend pas. De son côté, Quentin parvient à passer sans problème, mais il n’en revient pas. « C’était la panique, j’avais les larmes aux yeux » , se rappelle-t-il.

Expulsé de Dubaï pour homophobie

Vers 6h du matin, Ibrahim Godin se rend au service de l’immigration. L’attente est interminable, et l’influenceur ne comprend pas ce qu’il fait là. Ce n’est que six heures plus tard qu’un agent lui rend le verdit et annonce qu’il doit rentrer en France. « J’étais abasourdi, je n’ai pas compris pourquoi » , nous confie le jeune homme, encore sous le choc. Tous ses papiers étaient en règle, y compris le test PCR obligatoire.

Ibrahim Godin a tout tenté pour obtenir des réponses sur les raisons de son expulsion, mais en vain. Avant de monter dans l’avion, un policier prononce une phrase qui veut tout dire : « le copain qui était avec toi, tu es sûr que ce n’était pas ton boyfriend au lieu de ton ami » .

Ibrahim Godin et Quentin

« Ils nous ont pris pour un couple gay alors qu’on est 100% hétérosexuels » , affirme l’influenceur. Quant à Quentin, qui a réussi à avoir son visa, Ibrahim pense avoir une explication. « C’est moi qui aie réservé les billets pour lui et moi. Le plus souvent, c’est l’homme qui réserve pour sa femme. Ça a dû porter confusion » , indique-t-il. Il faut savoir qu’aux Émirats arabes unis,  l’homosexualité est illégale.

Le jeune homme a donc dû retourner en France, sans obtenir de remboursement pour ses billets et sa réservation d’hôtel. Son ami est resté quelques jours sur place avant de repartir, dégoûté par cette mésaventure.

@ibrahim.470 Ça arrive qu’à moi ce genre de choses… #foryoupage #pourtoi #dubai ♬ SINGING WITH THE WOLVES – Anica

Retenu sans explications, moqueries… le calvaire d’Ibrahim Godin

Si Ibrahim Godin témoigne, c’est avant tout pour mettre en lumière ce qu’il qualifie d’injustice : « il se passe un peu n’importe quoi. Il y a de la prostitution, de l’esclavage moderne, et moi on me refuse parce qu’on me soupçonne d’être gay. C’est une aberrance totale » . Sur son compte Snapchat, il a reçu énormément de soutien de la part de ses 600.000 abonnés.

Pour le jeune homme, « il faut encore qu’on se batte pour dénoncer ça. Ce n’est pas normal qu’il y ait autant d’homophobie » . Il dénonce par ailleurs le mauvais traitement infligé pendant qu’il attendait au bureau de l’immigration.

Ibrahim Godin

 

Pendant six heures, Ibrahim Godin n’a pas mangé. « Je n’avais pas le droit de bouger, car je n’avais pas le droit d’aller dans Dubaï. Ils ne m’ont pas donné un seul verre d’eau, ni à manger » , dit-il, en ajoutant qu’un policier de la douane a profité de l’occasion pour se moquer de lui.

 Pendant que j’attendais, un policier de la douane est venu me voir. Il me fixe et me dit ‘toi, tu as des gros problèmes’. Il pointe du doigt le bureau où il y avait mon passeport, et il rigole d’un rire moqueur. Ce n’est pas sérieux.

Une plainte a été déposée

Depuis qu’il est rentré en France, le jeune homme essaye d’obtenir des réponses sur ce qui s’est passé afin d’obtenir le remboursement de son voyage. Contactés par sa famille et des journalistes de L’Est Républicain, l’ambassade des Émirats et le quai d’Orsay n’ont pas souhaité répondre.

Le 31 mai, Ibrahim Godin s’est finalement rendu au commissariat pour porter plainte pour « diffamation non publique en raison de l’orientation sexuelle ou de l’identité de genre » contre X.

0