Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Vidéos

ChatGPT : Un danger pour l’humanité ? Un expert web technologies, nous dit tout sur les IA (vidéo)

Publié par Alicia Trotin le 01 Juil 2023 à 9:29
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Les Intelligences Artificielles envahissent notre quotidien et il ne vous a pas échappé que Chat GPT était dorénavant au cœur des préoccupations de notre société. C’est pourquoi, le TDN s’est entretenu avec Rudy alias Le Disquaire sur TikTok, pour en savoir davantage sur ses nouvelles technologies. Vont-elles nous remplacer, ou pire, diriger notre monde ?

La suite après cette publicité

À lire aussi : Un maire écrit son discours du 8 mai avec ChatGPT, le résultat est étonnant

ChatGPT, un nouvel outil

La suite après cette publicité

Pour Rudy, il faut voir les Intelligences Artificielles et plus précisément ChatGPT comme un nouvel outil. La nouveauté a toujours effrayé, surtout dans le domaine des nouvelles technologies. À l’époque, on pensait que les robots allaient remplacer tous les postes dans les usines. Pour Rudy, on vit quelque chose de similaire. Oui, il va y avoir pas mal de postes réaménagés, mais tout ne va pas disparaitre.

« Il va y avoir un déplacement, une évolution des métiers. C’est le plus probable (…) Ça va être peut-être les chaises musicales pendant un petit moment, peut-être des suppressions de postes à court termes, mais sur le moyen terme, il va surtout y avoir de nouveaux métiers. Et on devrait tous s’y retrouver. »

La suite après cette publicité

Ces derniers temps, de nombreuses professions, de nombreux domaines se sont sentis menacés. Par exemple, côté éducation, les élèves et même les professeurs pourraient utiliser ChatGPT sans que la qualité des cours soit entamée.

« ChatGPT il est très fort, vous avez un document extrêmement complexe, vous lui envoyez, il est capable de vous l’expliquer, vous pouvez lui poser des questions sur ce document. »

La suite après cette publicité

D’autres domaines, comme la médecine, pourraient radicalement évoluer et des remèdes pourraient enfin être trouvés.

« Par exemple, le fait que ces IA soient aussi fortes que les médecins pour diagnostiquer les maladies… C’est quand même fort de se dire qu’on a peut-être éventuellement, dans un futur proche, un médecin dans la poche. »

La suite après cette publicité

À lire aussi : ChatGPT : Macron vante les mérites de la plateforme

Les dangers des Intelligences Artificielles

Comme bien souvent, lorsqu’on met au point de nouvelles technologies, certaines dérives, voire abus sont à prévoir. ChatGPT a été entrainé par la société OpenAI et l’entreprise a beaucoup travaillé sur la régulation de ces Intelligences Artificielles. Le souci, c’est que ce sont des humains qui décident de ce qui est correct, et ce qui ne l’est pas. Par conséquent, ces règles restent suggestives. Elon Musk par exemple, voudrait enlever ces barrières virtuelles, une idée assurément dangereuse.

La suite après cette publicité

« L’autre problématique, c’est qu’ils ont tendance à lancer les outils avant qu’ils soient totalement finalisés, réglés pour ne pas sortir du cadre. »

De plus, ChatGPT, et les intelligences Artificielles de façon générale, récupèrent toutes les données transmises lorsqu’on les utilise. C’est ici que le principal problème se pose. Bien que fervent défenseur des IA, Rudy alerte sur leurs utilisations. Dans l’ingénierie ou même dans la politique, les informations récupérées pourraient être mal utilisées.

« Toutes les données qu’on leur envoie vont dans les bases de données de Microsoft, de Google, etc. Donc, imaginez Emmanuel Macron qui commence à demander à ChatGPT de lui préparer son discours, ça commence à devenir problématique. (…) Dans le secteur industriel, si vous avez un ingénieur qui commence à demander à ChatGPT de l’aider à résumer un document technique qu’il a fait, il est en train d’envoyer des informations techniques sur un truc un peu innovant sur les serveurs de Microsoft. »

La suite après cette publicité

La récupération des données est évidemment la grande préoccupation actuelle. Rudy, nous a également expliqué que la cybersécurité devait être une des priorités de la société.

Un risque de scénario dystopique

Notre intervenant a l’habitude de voir ces interlocuteurs terrifiés par le futur avec les IA. Pour lui, pas de Terminator ou de iRobot en vue, mais un scénario dystopique reste toutefois possible.

La suite après cette publicité

« Ça ne se passe jamais comme dans les films, mais si on ne fait pas attention ça peut venir à nous et bien nous mordre. »

Pour lui, il est important de « tempérer » tout en gardant en tête les enjeux de cette évolution technologique. L’objectif est de « légiférer correctement » afin de trouver un équilibre et de « gagner en souveraineté ».

« Il ne faut quand même pas perdre de vue, que ces Intelligences Artificielles vont nous apporter tellement de choses, ça va nous permettre d’avoir tellement de choses positives que le jeu en vaut largement la chandelle. »

La suite après cette publicité

À lire aussi : Des hommes peuvent désormais louer une Intelligence Artificielle en guise de petite amie