Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. High-Tech

Qu’est-ce que ChatGPT, l’intelligence artificielle préférée des étudiants ?

Publié par Alicia Trotin le 12 Jan 2023 à 23:25
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail
La suite après cette vidéo

Faire appel à un logiciel pour rédiger les devoirs, tous les élèves, même les plus assidus, ont rêvé de ce genre de techniques de triche. En 2023, c’est possible grâce à l’intelligence artificielle appelée ChatGPT qui propose d’écrire des textes directement à votre place. Une idée ingénieuse qui a séduit de nombreux étudiants et qui fait scandale dans les universités.

La suite après cette publicité

À lire aussi : Des étudiants portent des chapeaux anti-triche en classe : les photos sont hilarantes !

Un site bien référencé à Google et qui fait concurrence à Microsoft, c’est chatGPT. Une IA féroce dans l’univers du business des informations et des textes générés automatiquement. Idéal pour le travail et les études, ce service de chatbot est particulièrement sollicité pour ses nombreuses qualités.

LIA-chez-les-etudiants-scaled
La suite après cette publicité

Une nouvelle IA

Le nouveau cauchemar des professeurs est là. Sous forme de tchat, la boite de dialogue vous permet de poser une question sur n’importe quel sujet à l’intelligence artificielle. À l’aide d’une grande base de données, le site chatGPT peut discuter dans un langage tout à fait naturel, sur toutes les thématiques possibles.

De nombreuses réponses sont alors générées et peuvent servir de modèle pour les longs devoirs ennuyeux de l’université. Les résultats ne se font pas attendre, idéal pour le planning chargé de la licence et les informations sont assurément exactes.

La suite après cette publicité

 « Il est capable d’aller chercher parmi des millions et des millions de données auxquelles il s’est intéressé, qu’il a enregistré. C’est une vraie révolution d’intelligence artificielle parce qu’il y a énormément de possibilités qui apparaissent. Ça ne fait que commencer surtout. »

Thomas Leroy, chef d’édition chez Tech&Co – RMC

Utilisé partout dans le monde, on ne parle plus que de ça sur les réseaux sociaux. Ce tchat est en train de se construire une véritable communauté en France. Ce nouvel outil du web a été développé par l’entreprise Openai qui souhaite populariser les intelligences artificielles bénéfiques à l’humanité. Dans ce but bienveillant d’une société fondée par Elon Musk, les étudiants ont immédiatement saisi l’aspect positif de cette nouvelle manière de générer un texte.

La suite après cette publicité

À lire aussi : Vik cette intelligence artificielle qui vous parle de sexe, d’amour, de contraception et de maladies !

Une aubaine chez les étudiants

Récemment, les résultats fructifiant de ChatGPT créé par Openai, la société spécialisée d’Elon Musk font scandale. Les codes de l’IA arrivent en dans les universités françaises et terrifient les écoles.

La suite après cette publicité

 « On pouvait se renseigner sur des sujets sérieux, avoir des synthèses sur des thèmes. Je me suis dit que je pouvais en avoir l’utilité pour les cours.« 

Antonin, étudiant à Lyon

Lors d’un entretien avec la radio RMC, cet étudiant a confié qu’il avait travaillé à l’aide de cette intelligence artificielle. Notamment pour un devoir d’anglais portant sur un article, indéchiffrable pour le jeune homme.

La suite après cette publicité

 « Cela m’a permis de bien comprendre l’article, d’avoir une sorte de résumé. Et j’ai pu l’utiliser pour le présenter pendant un oral d’anglais ».

Antonin, étudiant à Lyon

Toutefois, rapidement, parmi ses camarades d’université, la rumeur de cet outil presque magique s’est propagée. Par exemple, le fait divers de la semaine, c’est que la moitié d’une promotion universitaire a utilisé ChatGPT pour un devoir. La boite de dialogue a donc donné des réponses similaires avec un langage impersonnel qui a alerté l’enseignant.

La suite après cette publicité

Comme pour de nombreuses innovations, si la triche en milieu étudiante n’est pas d’une gravité extrême, il y a d’autres domaines où l’intelligence artificielle et ses nombreuses données peuvent l’être. C’est un outil au langage naturel, dont il vaudrait mieux se méfier.

Des dérives déjà observées

La triche chez les étudiants, c’est une sorte de maladie que les professeurs veulent éviter. Pourtant, elle a toujours été inévitable. Alors, quand un logiciel sous forme de chatbot devient célèbre, des mesures de prévention sont à prendre. Comme à New York par exemple, où les écoles et campus universitaires ont interdit cet outil.

La suite après cette publicité

Si du côté étudiant cela pose un problème, c’est une base de données très enrichissante pour le milieu professionnel. En effet, de nombreuses entreprises se sont déjà jetées sur cette boite de dialogue au langage presque humain pour avancer. Qu’est-ce que le SEO, comment améliorer son référencement, trouver de bonnes idées pour la publicité, suivre une formation accélérée, tant d’expériences qui ravissent les utilisateurs et clients de chatGPT. 

Récemment, la société Openai a annoncé qu’il y aurait une version payante du site web, permettant un nombre illimité de demandes de la part des clients. L’accès permanent sera également garanti grâce à cette nouvelle offre monnayée. Le prix n’a pas encore été fixé, mais les utilisateurs ont été sollicités pour qu’un chiffre abordable et équitable soit décidé.

Si l’ensemble du corps enseignants semble se méfier de cette boite de dialogue, ils ont raison. Le modèle de langage crée avec l’aide du délirant Elon Musk, est en train de passer du côté obscur. Des pirates du web ont déjà été repérés, en train de créer des logiciels de piratages pour faciliter la vie aux cybercriminels. Par exemple, sur le Dark Net, des sites d’e-commerce ont été mis au point à l’aide de ChatGPT. Une société spécialisée dans la cybersécurité, dénommée Check point, a étudié ces cas de prés, et donne l’alerte.

La suite après cette publicité

“Ce n’est qu’une question de temps avant que des acteurs de la menace plus sophistiqués améliorent la façon dont ils utilisent les outils basés sur l’IA à des fins malveillantes. »

Site de Check Point

À lire aussi : « Un gros problème » : Emmanuel Macron tape du poing face à Elon Musk