Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Le saviez-vous ?

Le saviez-vous : la neige n’est pas de couleur blanche

Publié par Alicia Trotin le 03 Déc 2022 à 14:25
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Qui ne s’est jamais posé une question à laquelle il n’a pas trouvé de réponse ? Nous sommes là pour vous éclairer sur des sujets en tous genres. Chaque jour, le TDN vous propose une nouvelle connaissance insolite que vous ignoriez sûrement. Des anecdotes dont vous pourrez vous vanter lors de votre prochain repas en famille ou d’une soirée entre amis. L’idéal pour impressionner votre entourage !

À lire aussi : La saison de ski va s’ouvrir : de gros changements sont à prévoir

Après s’être intéressée à la signification de CEDEX sur votre courrier, aujourd’hui, nous nous intéressons à quelque chose de saisonnier. Saviez-vous que la neige n’était pas blanche ?

Quelle est la couleur de la neige ?

Pour savoir quelle est la vraie couleur de la neige, il faut d’abord se poser une simple question. Bien qu’elle nous apparaisse blanche, la neige ce n’est rien d’autre que de l’eau glacée. Par conséquent, sa véritable coloration est plutôt translucide. Notre œil humain l’aperçoit ainsi à cause des rayons de lumière qui se reflètent sur les différents côtés du flocon de neige. L’ensemble des couleurs du spectre de lumière apparaissent et ainsi ce mélange donne un résultat s’apparentant au blanc. La preuve, le pouvoir réfléchissant de la neige fraichement tombée serait de 95 %.

En revanche, plus le temps passe, moins elle réfléchit la lumière. C’est pourquoi, elle nous parait plus transparente lorsqu’elle fond. Les cristaux de glace s’arrondissent et ne reflètent plus beaucoup de lumière. Vous avez peut-être remarqué que la neige du printemps n’est plus vraiment étincelante.

À lire aussi : Vacances de Noël : Les meilleures destinations pour partir cet hiver

Elle peut changer de pigmentation

Il peut arriver à de rares occasions que la neige change de couleur. Les glaciers dits jeunes apparaissent, eux aussi, blancs. Les glaciers bleus sont plus vieux, autrement dit, ils contiennent moins de bulles d’air. Ainsi, la lumière ne se réfléchit que partiellement, donnant ce bleu éclatant aux glaciers à moitié immergés.

Elle peut aussi prendre une coloration rouge dans les Alpes. Cela est causé par une microalgue appelée Chlamydomonas nivalis, elle se développe généralement dans le froid et contient le pigment dit caroténoïde qui se nourrie du CO2. Elle se propagerait à cause de l’arrivée de la chaleur au printemps. Cette algue accélère la fonte des neiges et serait causée par le réchauffement climatique, donnant chaque année de plus en plus de « sang des glaciers« . Ainsi appelée par les locaux, elle est également présente en hiver, mais moins visible à cause de sa couleur verte.

À lire aussi : De nouveaux virus dangereux sur le point de se propager à cause de la fonte des glaciers ?

0