Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Le saviez-vous ?

Le saviez-vous : pourquoi les riches vivent à l’ouest et les pauvres à l’est ?

Publié par Charlène Deveaux le 06 Jan 2022 à 14:05
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Chaque jour, Le TDN vous propose une nouvelle connaissance insolite que vous ignoriez sûrement. Des anecdotes dont vous pourrez vous vanter en famille ou entre amis.

Après le hoquet, on s’intéresse aujourd’hui au lieu d’habitat. À votre avis, pourquoi est-ce que les riches vivent à l’ouest et les pauvres habitent à l’est ? Le tiktokeur @thesmartyadrien nous répond !

@thesmartyadrien

Tu savais déjà cette histoire ? 💶 Abonne-toi si ça t’a plu ❤️ #argent #economie #societe

♬ Secunda – Jeremy Soule

Il faut déjà le remarquer pour s’en rendre compte. Mais si l’on observe bien, notamment dans la ville de Paris, on remarque que les arrondissements les plus fortunés se trouvent tout à l’ouest. Par exemple, le très chic 16e arrondissement, réputé pour abriter des ambassades étrangères, des musées renommés ou encore l’Hôpital Américain, est celui qui se situe le plus à l’ouest de tous.

À contrario, les arrondissements jugés comme les plus modestes, c’est-à-dire le 18e, 19e ou encore 20e arrondissement, se situent au nord-est de la capitale. Un choix qui n’a peut-être pas l’air comme ça, mais qui a été mûrement réfléchi. Mais à votre, avis, pourquoi ?

La réponse est simple : la révolution industrielle. Cette période s’étendant de 1760 à 1840 a symbolisé la bascule d’une société largement artisanale et agricole, vers une société commerciale et industrielle. Quand les usines ont commencé à émerger à travers le continent européen, les riches ont fui à l’ouest. La cause ? Les poussières polluantes.

En effet, en France et dans les pays environnants, les vents soufflent d’ouest en est. Ce phénomène provoque ainsi le renvoi de la fumée noire et polluante vers les quartiers populaires. Ainsi, les classes ouvrières, n’ayant pas d’autres choix que de rester sur place, respirent ces mauvais airs. C’est comme ça qu’un décalage de localisation symbolique s’est tracé entre les deux classes sociales.

Une seule exception déroge à la règle : la Belgique. À Bruxelles, les vents soufflent vers l’ouest, c’est pourquoi, à l’inverse, les plus fortunés vivent à l’est de la ville.

 

RETROUVEZ D’AUTRES SAVOIRS INSOLITES ICI

close

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.

0