Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Lifestyle

Groundhogging : quelle est cette nouvelle tendance qui nous empêche de trouver l’amour ?

Publié par Camille Lepeintre le 19 Fév 2022 à 6:58

Vous aussi vous entendez parler de « groundhogging » sans savoir ce que ça signifie ? Cette expression que beaucoup de célibataires connaissent, est utilisée lorsqu’il ou elle, est en quête d’un futur partenaire mais qu’elle se fixe trop d’exigence sur la personne en question. On vous explique !

>>> À lire aussi : « Je veux être célibataire à deux avec toi », la lettre qui bouleverse la toile et nous donne une autre vision du couple ! 

Qu’est-ce que le « groundhogging » ?

Vous êtes célibataires depuis un moment déjà et vous accusez le destin de vous avoir oublié ? On vous arrête tout de suite. ll est possible que vous soyez la propre cause de votre célibat… Et c’est toute la tendance du « groundhogging« . Le terme, qui est un emprunt de l’anglais, se traduirait  par « sans fin » . Il fait notamment référence au film Groundhog Day, avec Bill Murray dans lequel le personnage revit toujours la même journée.

Dans la vraie vie, la tendance du « groundhogging » correspond aux célibataires qui vont se limiter à certains partenaires, en fonction des exigences qu’ils s’imposent. Ils recherchent un « type » de personne aux critères bien spécifiques. Ni trop grand ni trop petit, pas trop gros ou trop maigre, qu’il soit blond aux yeux bleus… Ils se rendent la tâche bien ardue en se limitant le champ des possibles.

groundhogging

Bien ou pas bien ?

Selon les statistiques de l’application de rencontres Inner Circle publié dans un rapport, le « groundhogging » concernerait trois célibataires sur quatre (soit 72% au total). Le rapport affirme que les personnes concernées ont toujours tendance à reproduire le même schéma avec différents partenaires : « Les gens choisissent quelqu’un qui correspond à leur type idéal, sortent avec eux, mais finissent par se sentir déçus. Au lieu de sortir de ce cycle, lorsqu’ils reviennent aux applications de rencontres, ils finissent à nouveau par glisser vers quelqu’un d’autre qui correspond encore au même profil » .

Il semblerait que la tendance soit inefficace, puisque quatre célibataires sur cinq ont été déçus par leur expérience amoureuse et que seulement 18% auraient vécu une relation durable et épanouissante. « La réalité c’est qu’une certaine taille ou une couleur de cheveux ne devrait pas être un type. Ces facteurs ne permettent pas une meilleure conversation ou une connexion plus forte » , a affirmé Inner Circle. 

L’application de rencontres demande aux célibataires d’être plus ouverts d’esprits !

>>> À lire aussi : Saint-Valentin : les internautes noient leur désespoir dans des tweets hilarants

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.