Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Lifestyle

La « liste d’ingratitude » : Cette méthode qui peut vous aider à résoudre tous vos problèmes

Publié par Camille Lepeintre le 20 Fév 2022 à 15:30
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Lorsque notre psychologue nous conseille de poser des mots sur ce qui nous chagrinent, ce ne sont pas des paroles à prendre à la légère. Selon des spécialistes, il faut écrire une liste de toutes les choses qui nous déplaisent au quotidien, si on souhaite garder le sourire. Une thérapie simple et efficace !

>>> À lire aussi : 65 citations sur la vie qui vont vous inspirer au quotidien

Les vidéos du jour à ne pas manquer

La « liste d’ingratitude » aide à la positivité

Vous avez pris l’habitude de marquer à l’encre indélébile les petits gestes, mots qui vous ont fait sourire dans la journée ? C’est bien ! Mais il ne faut pas oublier qu’une journée peut voir certains orages passer. Et il est tout aussi important d’écrire sur les choses négatives pour pouvoir avancer. D’où l’apparition de la fameuse « liste d’ingratitude » . C’est ce qu’encourage à faire la thérapeute Anne-Laure Buffet au magazine Madame Figaro: « Quand on s’efforce de voir la vie en rose, on ne tient pas compte de la complexité de nos émotions. En les saisissant, on ne les refoule pas, et on se protège d’un futur effet boomerang qui peut être très violent » .

En énumérant sur un papier toutes les choses négatives de la journée : émotions, situations, décisions… La « liste d’ingratitude » va permettre à la personne d’assumer et de prendre conscience des mauvaises choses qui lui sont arrivées. C’est par ailleurs le même processus pour un deuil ou une rupture amoureuse. La thérapeute explique : « On perçoit plus clairement ce que notre cerveau n’arrivait pas à démêler. À force de focaliser toute notre attention sur un événement, la vision que l’on a de lui se déforme et on lui attribue alors une importance parfois excessive » .

Ecrire les mauvaises choses

Comment s’y prendre ?

Rien de bien compliqué, prenez un crayon et une feuille à papier et par le biais de plusieurs colonnes, notez vos souffrances et vos plaintes. Le psychiatre Gérard Tixier conseille de rajouter une troisième colonne pour les questions qui naissent par rapport à ces émotions négatives.

« Les « bonnes » interrogations sont celles qui questionnent nos propres actions et sentiments. Celles dont la réponse n’émane pas de nous mais d’une autre personne, dans le cas d’un conflit ou après une rupture par exemple, sont quasiment impossibles à résoudre et dilapident notre énergie » , explique-t-il. Autre possibilité, toujours selon la thérapeute Anne-Laure Buffet : trier nos pensées dans deux colonnes, l’une pour les émotions ressenties et l’autre pour les faits qui nous ont contrariés.

La journaliste américaine Liz Brown, a fait l’expérience de la « liste d’ingratitude » , après une dépression de trois ans, sur les conseils de son psychologue. Elle a témoigné au mensuel Good Housekeeping en 2017 : « J’ornais ma liste de tous les jurons obscènes qui pouvaient décrire tous les malheurs qui m’étaient tombés dessus : décès, maladies, déceptions, impôts, hémorroïdes… Écrire à propos de ces choses-là ne les a pas fait disparaître. Mais mes listes m’ont aidée à passer de la honte à l’acceptation, puis à l’action. J’ai toujours mal au cœur, mais au moins je ne me punis plus d’être triste, ou égoïste » .

À vous d’essayer désormais !

>>> À lire aussi : Astrologie : découvrez quelle est votre plante « porte-bonheur » selon votre signe astrologique 

0