Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Médias

Disparition d’une grande voix de la radio française

Publié par Victor Adan Vergara le 31 Oct 2022 à 19:01
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Philippe Alexandre, journaliste et ancien éditorialiste de RTL est mort ce lundi 31 octobre au Touquet, à l’âge de 90 ans. Il laisse derrière lui une grande carrière à la radio et à la télévision, quelques procès en diffamation et de nombreux ouvrages.

Publicité

À lire aussi : Mort d’une célèbre journaliste aimée de tous… le choc !

Philippe Alexandre est décédé à 90 ans

L’homme est décédé dans la matinée à l’âge de 90 ans dans le Pas-de-Calais annonce sa famille à l’AFP. L’une de ses deux filles, Agnès Alexandre-Collier annonce : « Philippe Alexandre s’est éteint ce matin paisiblement ».

Publicité

Né à Paris le 14 mars 1932, il débute le journalisme en 1951. Il signe son premier papier à l’âge de 19 ans pour le quotidien Combat. Après être passé par L’Oise libérée, Jours de France, Le Nouveau Candide ou Le Figaro Littéraire, Philippe Alexandre entre à RTL.

À lire aussi : Philippe Bouvard au plus mal : les inquiétantes révélations sur l’état de santé du journaliste (vidéo)

LA VIDEO DU JOUR A NE PAS MANQUER

Une légende de RTL

Publicité

Il reste 27 ans à RTL, de 1969 à 1996. Ses chroniques sont alors écoutées par des centaines de milliers d’auditeurs chaque matin. Il devient une des voix emblématiques de la chaîne de radio. L’ancien éditorialiste politique est connu pour le mordant de ses chroniques. Il déclarait au Figaro en 2016 que ses chroniques « peuvent traduire des humeurs, de la mauvaise foi, des excès. Mais n’est-ce pas le propre de la fonction d’éditorialiste ? ».

rtl radio philippe alexandre

Une plume acerbe qui lui vaudra la qualification d’« homme aux procès en diffamation aussi nombreux que ses ouvrages politiques«  par Le Monde. Il n’est pas sectaire. En politique, il s’en prend à tout le monde. Que ce soit la gauche comme la droite. L’homme a affirmé que l’Élysée avait demandé sa démission en 1982 afin d’« apaiser François Mitterrand à qui mes chroniques donnaient de l’urticaire ». Son collègue, Philippe Labro le présentait ainsi : « Il avait un mordant extraordinaire, il savait très bien manier l’ironie. Il n’était pas méchant mais pointu, très bien renseigné, il avait les bonnes sources ».

Publicité

Un homme de télé et beaucoup d’ouvrages politiques

Philippe Alexandre est aussi passé par la télévision. Il a coanimé l’émission politique Le Débat sur TF1, aux côtés de Serge July et Michèle Cotta. Toujours avec July, mais aussi Christine Ockrent, il animera Dimanche Soir sur France 3 dans les années 90.

Abonnez vous à la Newsletter TDN

journaliste philippe alexandre
Publicité

Au cours de ses 60 ans de carrière, il laisse derrière lui plus de 8 000 éditos et une vingtaine de livres. Dans ses ouvrages les plus marquants, on peut noter Paysages de campagne ou Dictionnaire amoureux de la Politique.

Philippe Alexandre est décrit comme un homme très apprécié. Philippe Labro souligne : « Il avait du charme, beaucoup d’humour, beaucoup d’orgueil, mais il était très aimé de ses confrères. Tout le monde le respectait et admirait presque sa capacité à aller chercher le renseignement que n’avaient pas les autres et le courage de parfois dire les choses d’une très grande violence« . Philippe Alexandre sera inhumé au cimetière du Touquet ce samedi.

À lire aussi : Un journaliste abattu devant son domicile : que s’est-il passé ?