Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. People

“10 minutes douche comprise” ! Les confidences très coquines d’une ancienne maîtresse de Jacques Chirac

Publié par Claire JONNIER le 03 Oct 2019 à 13:33
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Ce n’est un secret pour personne, Jacques Chirac était connu pour être un coureur de jupons. Alors, lorsque ce 26 septembre dernier, il pousse son dernier souffle, certaines conquêtes en profitent pour dévoiler la vérité. Et l’une d’elles a décidé de se confier dans les colonnes du JDD notamment au sujet de ce surnom : « 10 minutes douche comprise.” Découvrez cette histoire dans la vidéo ci-dessous

La suite après cette publicité

La suite après cette vidéo

>> À lire aussi : Révélations étonnantes sur le couple présidentiel : Brigitte Macron nous parle d’infidélité au sujet de son mari (vidéo)

Jacques Chirac : le séducteur

La suite après cette publicité

On le connaît comme étant un homme politique qui a marqué sa génération, mais en coulisses, Jacques Chirac était également un séducteur infatigable. Quant à sa liste de conquêtes, on y trouve des actrices, des avocates, des ministres et bien d’autres. D’ailleurs, selon la conseillère Marie-France Garaud, son comportement avait tendance à ternir « sérieusement l’image de bon père de famille de Chirac. »

Mais aujourd’hui, c’est presque avec tendresse que le public s’amuse de ce Don Juan hors normes. Alors, face aux récents dossiers qui refont surface, on croise notamment ce surnom qui lui colle à la peau : “10 minutes douche comprise.” Et parmi ses innombrables maîtresses, l’une d’entre elles a décidé de témoigner dans les colonnes du JDD pour démystifier un peu cette réputation sulfureuse.« Je n’ai jamais compris cette réputation du ’10 minutes douche comprise’. Il était très attentif et délicat. »

>> À lire aussi : Quand Nicolas Sarkozy tacle François Hollande dans une déclaration d’amour à Carla Bruni (vidéo)

La suite après cette publicité

Un homme attentif et prévenant

Dans le livre Jacques et Jacqueline, on retrouve l’histoire romantique de cette maîtresse et de Jacques Chirac. Les faits se déroulent en 1974 et à l’époque, il paraît qu’il aurait fait ouvrir une boutique Pierre Cardin rue faubourg Saint-Honoré pour acheter deux pulls en cachemire à sa dulcinée. L’idée, c’est qu’elle n’ai pas froid la nuit en l’attendant. C’est donc une version romantique de l’histoire mais qui reste teintée de pragmatisme pour Bernadette Chirac.

En effet, étant aux premières loges, elle n’ignorait pas les infidélités de son époux avec lequel elle fut mariée durant 60 ans. Aujourd’hui décrite comme « fatiguée, muette et fragile », elle est pourtant parfaitement au courant du « succès formidable » qu’a pu avoir son conjoint durant des années. D’ailleurs, en 2001, elle avait confié à ce sujet : « Bel homme, et puis très enjôleur, très gai. Alors les filles ça galopait. […] Bien sûr, j’ai été jalouse. Il y avait de quoi écoutez […]. C’était un très beau garçon avec la magie du verbe. »

La suite après cette publicité

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.