Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. People

« 50 ans de souffrances » : Pascal Obispo au plus mal

Publié par Léa Lecuyer le 28 Mar 2023 à 19:01
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Si tout au long de sa carrière, Pascal Obispo nous a offert de très belles prestations musicales, il a également employé son talent à la peinture. Interrogé par Le Parisien à l’occasion de sa première exposition à Bordeaux, le chanteur en a profité pour revenir sur son passé douloureux.

À lire aussi : Denis Brogniart accusé de faits graves : Pascal Obispo balance

De la musique à la peinture

Loin de se limiter à un seul domaine, Pascal Obispo est à la fois chanteur, compositeur, auteur ou encore producteur. Et si cela ne suffisait pas, il a choisi cette fois de s’attaquer à la peinture. Depuis dimanche 26 mars jusqu’au 7 janvier 2024, les fans comme les curieux pourront notamment admirer près de 70 toiles, au Musée Mer Marine, situé à Bordeaux.

Dans le cadre de l’ouverture de son exposition, l’artiste a pu se livrer sur sa carrière et son passé intime au Parisien. Alors qu’il a lancé en 2021, sa propre plateforme de streaming musicale, le chanteur de 58 ans, a trouvé une nouvelle manière de se libérer au moyen de la peinture.

« J’ai d’abord peint autour d’une photo d’artiste, Gainsbourg, Bowie, Prince, et puis (Danhôo) m’a conseillé de faire plus grand, puis d’enlever les photos. Un an plus tard, je finissais ma première toile », a-t-il expliqué.

À lire aussi : Pascal Obispo en danger ? Cette photo qui inquiète les fans

"50 ans de souffrances" : Pascal Obispo au plus mal
Instagram – @pascalobispo

La nouvelle passion thérapeutique de Pascal Obispo

Révélé grâce à la comédie musicale Les Dix commandements, l’interprète de « Tombé pour elle » a cependant dû endurer plusieurs épreuves dans la vie. En effet, la création est une manière pour lui de « combattre la souffrance, le père absent, le chômage, les échecs, les séparations, la perte d’êtres chers ». C’est d’ailleurs pourquoi la peinture est devenue une passion.

« J’ai eu une révélation en visitant, il y a trois ans, un atelier d’art-thérapie à Saint-Rémy-de-Provence. Grâce au psychiatre de cette clinique, j’ai enfin compris pourquoi j’avais besoin de faire autant de toiles, autant de chansons. C’était pour soigner mes blessures depuis l’enfance », a-t-il avoué.

Le chanteur a également confié que cette exposition était composée de « cinquante ans de souffrances, mais aussi de bonheurs ». Si Pascal Obispo ne se considère pas peintre, il se peut néanmoins qu’il continue dans cette voie, sans pour autant mettre la musique de côté. Les fans pourront notamment découvrir son nouvel album l’été prochain.

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.