Icône menu hamburger Icône loupe de recherche

« On était à abattre » : Les propos chocs de Bernard Tapie sur sa violente agression

Publié par Sacha JOUANNE le 27 Avr 2021 à 10:16
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Bernard Tapie était invité au JT de 20 heures de TF1, ce lundi 26 avril. Il est alors revenu sur la violente agression dont il a été victime avec sa femme à son domicile dans la nuit du 3 au 4 avril dernier.

bernard-tapie-témoignage-agression

>>> A lire aussi : Bernard Tapie : Alors que son procès approche, son état de santé s’est dégradé !

« On était à abattre »

L’homme d’affaires Bernard Tapie était invité sur le plateau du JT de 20 heures de TF1, ce lundi 26 avril. Divers sujets ont été abordés comme son état de santé mais aussi la crise de la Covid-19. Mais durant l’interview, l’ancien patron de l’OM est également revenu sur l’agression dont il a été victime avec sa femme dans son hôtel particulier à Combs-la-Ville (Seine-et-Marne) dans la nuit du samedi 3 au dimanche 4 avril dernier. Un événement qui a bouleversé les Français après avoir découvert les tristes images du couple Tapie avec des visages défigurés.

Bernard et sa femme, Dominique Tapie, ont été frappés et ligotés par quatre hommes cagoulés venus pour voler leurs objets personnels. « Je n’avais rien fait pour mériter ça » , témoigne Bernard Tapie, encore touché par ce malheureux événement. « Il y avait une haine dans leur façon de parler, de dire, de faire. Ce n’était pas Tais-toi, c’était Ta gueule, ta gueule » , raconte t-il au présentateur du JT, Gilles Bouleau, avant de confier avec une voix essoufflée « On était à abattre » .

Les agresseurs du couple Tapie toujours dans la nature

Après cette agression Bernard Tapie continue à retourner « régulièrement » dans son domicile parisien mais sa femme n’a toujours pas le courage d’y aller, traumatisée par ce terrible événement. Son épouse a subi une extrême violence de la part des agresseurs pendant plus de quarante-cinq minutes. « Elle a été traînée par les cheveux de pièce en pièce, car les cambrioleurs voulaient qu’elle leur dise où était le coffre » , avait raconté Bernard Tapie au magazine Le Point.

Les cambrioleurs sont actuellement toujours dans la nature et toujours recherchés par la police. « Il y a des milliers de cas par an, la justice a beaucoup de mal à investiguer pour trouver les coupables » , a déploré l’homme d’affaires sur le plateau de TF1. Malgré son double cancer, Bernard Tapie continue à se battre coûte que coûte contre ses maladies.

>>> A lire aussi : Bernard Tapie : ses dernières confidences terribles sur son cancer

Source : Gala