Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. People

« Des fadas » : Indigné, Emmanuel Macron défend Eve Gilles

Publié par Elodie GD le 21 Déc 2023 à 14:01
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Cible de critiques virulentes depuis son élection, Eve Gilles peut toutefois compter sur le soutien du président. Interrogé ce 20 septembre sur le plateau de C à vous, Emmanuel Macron a assuré que la Miss France 2024 était une femme « magnifique » .

À lire aussi : Miss France 2024 : Eve Gilles déjà à l’hôpital

Eve Gilles, dans le collimateur des internautes

Ils ne la lâchent plus. Depuis son élection, Eve Gilles est la proie des trolls sur les réseaux sociaux. De plus en plus nombreux, les internautes malintentionnés la critiquent sans relâche. Et tout y passe : sa silhouette, sa ressemblance avec des personnages de dessin animé… Mais ce qu’ils aiment par-dessus tout pointer du doigt reste sa coupe de cheveux.

Depuis plusieurs années, la jeune femme a opté pour le court. Un choix audacieux qu’elle ne regrette pas une seconde. Pour cause, la coupe lui va à ravir. Un avis que ne partagent pas certains internautes, qui estiment qu’une femme ne peut être belle et élégante qu’avec les cheveux longs. Des préjugés futiles qui ont donné lieu à des débats sur les réseaux sociaux.

Près d’une semaine après l’élection d’Eve Gilles, la situation n’est pas près de s’améliorer. À tel point qu’elle interpelle les médias, qui n’hésitent pas à souligner la virulence de certains utilisateurs sur les réseaux sociaux.

LA VIDEO DU JOUR A NE PAS MANQUER

À lire aussi : « Elle t’emmerde » : Eve Gilles (Miss France 2024) recadre Géraldine Maillet dans TPMP

Emmanuel Macron apporte son soutien à Miss France 2024

Invité sur le plateau de C à vous, Emmanuel Macron a été interrogé sur le sujet. « Honnêtement, c’est fou de penser que des gens puissent avoir des discours de haine parce qu’on a des cheveux courts » , déplore le président. « On a quand même des fadas » , ajoute-t-il.

Prenant le parti de la Miss France 2024, il a assuré qu’elle était une femme « magnifique » , qui « vient d’une très belle région qui lui est chère » . Un discours qui, on l’espère, saura remonter le moral de la jeune femme.

Si le président s’est montré aussi inquiet, c’est parce que le cas d’Eve Gilles reflète une inquiétante réalité. Les réseaux sociaux sont devenus le théâtre de l’acharnement et de la haine gratuite. « Ce qu’on appelle le cyberharcèlement, le harcèlement en ligne, c’est l’horreur » , s’indigne le chef d’État.

Lutte contre le harcèlement scolaire et le cyberharcèlement

Lancé sur le sujet du harcèlement en ligne, Emmanuel Macron ajoute : « Il faut se mettre à la place de jeunes filles ou d’enfants qui subissent ça et qui sont parfois dans la solitude de leur chambre, de leur famille » , souligne-t-il. Il reprend : « C’est la chasse en meute sur des détails qui vous rendent malheureux et qui finissent par vous faire douter de vous-même, vous faire déconsidérer, vous enlève de l’estime de soi et après peut vous conduire au pire » .

Bienveillant, il rassure les victimes : « Un, ils ne sont pas seuls. Deux, ceux qui les insultent ou les harcèlent, c’est eux le problème, et c’est à eux qu’on va continuer de s’attaquer » .

Comme son épouse, le chef d’État et son gouvernement ont entamé une lutte contre le harcèlement scolaire. Présenté comme « une priorité absolue » , il fait l’objet de campagnes de prévention de plus en plus nombreuses. Mais le plus gros reste à faire, le phénomène ayant pris une ampleur considérable avec l’utilisation des réseaux sociaux.

À lire aussi : Eve Gilles (Miss France 2024) fond en larmes en pleine interview