Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. People

Éric Zemmour monte le ton à Drançy : « Moi, j’ai grandi ici. Mes grands-parents vivaient moins bien que les vôtres, ils ne recevaient pas d’aides »

Publié par Justine le 26 Oct 2021 à 10:43
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Le premier numéro de « Face à la rue » présenté par Jean-Marc Morandini et diffusé sur CNews a connu un énorme succès. Et pour cause ! Le premier invité est Éric Zemmour, le possible candidat à la présidentielle qui ne cesse de créer la polémique. Il n’a pas manqué à ses habitudes, comme vous pouvez le voir dans la vidéo ci-dessous :

>>> À lire aussi : Eric Zemmour demande à Rachida une femme voilée de retirer son voile à Drancy (vidéo)

Éric Zemmour face aux habitants de Drancy

Invité par Morandini dans le nouveau programme de CNews, Éric Zemmour est allé au contact de la population durant 90 minutes. Pour cette première émission, le polémiste s’est rendu dans la ville de Drancy pour faire face aux vrais problèmes des Français. Bien que la séquence la plus marquante reste son face-à-face avec une femme voilée, Zemmour à également eu un échange mouvementé avec un homme.

Face aux reproches des habitants concernant leurs faibles moyens, l’écrivain a justifié sa venue et sa position : « Moi, j’ai grandi ici. Mes grands-parents vivaient moins bien que les vôtres, ils ne recevaient pas d’aides, il n’y avait pas d’aides sociales, pas d’allocations sociales, pas de RSA ! ».

>>> À lire aussi : Fin du permis à point ? Éric Zemmour veut mettre fin au « racket organisé par l’État »

Éric Zemmour mis à l’épreuve

En effet, Éric Zemmour a grandi dans cette ville de banlieue parisienne. Cependant, les habitants n’ont pas été ravis de l’accueillir chez eux. Le polémiste à rencontré tour à tour une femme voilée qui l’a défié : « enlevez votre cravate et j’enlève mon voile », un ancien détenu avant de se rendre dans une boucherie-charcuterie halal.

Il a également eu une discussion virulente avec David Guiraud de la France Insoumise et a réitéré des propos condamnés il y a 10 ans : « Je vous répète ce que j’ai dit il y a dix ans : il est tout à fait normal qu’il y ait plus de contrôles sur ces jeunes [issus de l’immigration] parce que c’est dans cette population qu’il y a le plus de délinquants ». Un déplacement mouvementé à son image.

>>> À lire aussi : Les familles de « délinquants » bientôt privées d’aides sociales ?

close

Inscrivez vous à la Newsletter gratuite du TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.

Tous les jours le meilleur du web directement dans votre boite mail.
Garanti sans SPAM.