Icône menu hamburger Icône loupe de recherche

Alexandra Lamy en fauteuil roulant : la photo qui inquiète

Publié par Quentin VIALLE le 25 Nov 2021 à 5:55
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

En 2018, Franck Dubosc s’est lancé dans la réalisation de son premier long-métrage intitulé « Tout le monde debout ». Comme il l’a annoncé en postant une photo aux côtés d’Alexandra Lamy en fauteuil roulant, ce film sera diffusé ce dimanche 28 novembre sur la chaîne TF1.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Franck Dubosc Officiel (@fdubosc_officiel)

Alexandra Lamy en fauteuil roulant aux côtés de Franck Dubosc

Vous n’avez pas encore vu « Tout le monde debout », le premier film réalisé par Franck Dubosc ? Voilà une occasion en or ! Sur son compte Instagram, l’acteur de 58 ans a posté une photo aux côtés d’Alexandra Lamy pour annoncer la diffusion de cette comédie romantique, ce dimanche 28 novembre sur TF1. Une annonce très bien accueillie par les fans de l’acteur !

Dans celle-ci, on y fait la rencontre de Jocelyn (Franck Dubosc), un richissime homme d’affaires à qui tout semble réussir. Après un gros malentendu, il est amené à utiliser un fauteuil roulant et à se faire passer pour une personne handicapée pour séduire une voisine de sa mère. Seulement voilà, les choses se compliquent lorsque celle-ci lui présente sa sœur Florence (Alexandra Lamy) qui est elle… réellement handicapée. Jusqu’où ira-t-il alors dans son mensonge ?

Franck Dubosc et Alexandra Lamy en fauteuil roulant sur Instagram

@fdubosc_officiel

>>> A lire aussi : Les sorties ciné pour Noël 2021

Un film très personnel

Lors de la sortie de son film à La Meuse, Frank Dubosc a évoqué son expérience personnelle concernant le handicap. L’acteur a notamment expliqué que sa mère avait dû utiliser un fauteuil  roulant en raison de son âge : « Le fauteuil, symbole du handicap, est devenu une solution parce que, enfin, elle allait pouvoir de nouveau bouger, sortir ». 

« J’ai toujours eu envie de raconter une histoire d’amour qui soit fondée sur la différence, non pas culturelle ou sociale, mais physique. Il y a une question que je me souvent posée, qui m’interpelle : ‘Et si tu tombais amoureux de quelqu’un d’handicapé ?’ C’est une vision du futur un peu compliquée, certes. Mais est-ce que l’amour serait plus fort que la raison ? Je pense que oui », avait confié l’acteur en 2018.

>>> A lire aussi : « C’était ça ou la mort » : Valerie Hirschfield, unijambiste, se confie sur son handicap et ses défis sportifs (vidéo)

Source : Instagram