Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. People

« Je sais qu’il était fier… » : Franck Dubosc craque en pleine interview (Vidéo)

Publié par Camille Lepeintre le 24 Juin 2022 à 18:47
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Certaines célébrités ont des relations très fusionnelles avec leurs parents, on pense notamment au chanteur Slimane qui s’est récemment confié sur la maladie de sa maman. Pour l’humoriste Franck Dubosc, c’est avec son papa qu’il nouait un lien très fort. Ce dernier, décédé en 2002, a laissé une profonde cicatrice dans le cœur de son fils. Le comédien est revenu sur leur relation dans l’émission En aparté sur Canal +, ce mercredi 22 juin.

La suite après cette publicité

Franck Dubosc, ému jusqu’aux larmes

Surtout connu pour son rôle de Patrick dans la saga Camping, Franck Dubosc n’a jamais cessé de nous faire rire ! Drôle, touchant et généreux, il peut aussi compter sur sa ressemblance avec l’acteur Brad Pitt pour rentrer dans les bonnes grâces des Français. Ce mercredi 22 juin, invité dans l’émission de Canal +, En aparté, présentée par Nathalie Lévy, le comédien est revenu sur sa carrière mais aussi sur sa relation avec son père, Lucien Dubosc, décédé il y a 20 ans. En mentionnant son nom, l’humoriste a eu du mal à retenir ses larmes.

La suite après cette publicité

« Quand j’ai fait l’Olympia, je pense que mon père a été fier de moi. Mais je pense qu’il a été fier avant l’Olympia. Je le sais parce qu’une fois, on m’a raconté qu’il était allé voir un match de basket. Des gens étaient devant lui et parlaient de moi. Il leur a tapé sur l’épaule en leur disant : ‘C’est mon fils’  » , raconte Franck Dubosc, les larmes aux yeux. Conscient de sa vive émotion, il déclare, face caméra, qu’il ne « voulait pas trop parler » . Il est pourtant difficile pour lui de ne pas enchaîner sur le sujet. « Je sais qu’il était fier… Mais à moi… Il n’a rien dit ! Mais ce n’est pas grave ! Dès qu’on parle de lui, c’est terrible parce que vous savez comment m’avoir ! » , rigole-t-il en se frottant les yeux.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

La suite après cette publicité

Une publication partagée par Franck Dubosc Officiel (@fdubosc_officiel)

La suite après cette publicité

« C’est lourd à porter »

L’émission En aparté est justement réputée pour mettre ses invités à nu. On se souvient encore de la colère de François Cluzet à l’égard de Fabrice Luchini et Jean-Marie Bigard. Mais pour Franck Dubosc, c’est plutôt le profond traumatisme d’avoir fait ses adieux à son père, en 2002. En effet, ce dernier souffrait de la maladie de Charcot (un trouble neurodégénératif ). Il a souhaité avoir recours à l’euthanasie pour abréger ses souffrances. Si sa femme, Janine Dubosc, a donné son accord, Franck Dubosc a dû en faire de même :

Il fallait que je donne mon accord. C’est difficile comme accord à donner. Il avait besoin de mon accord, c’est très troublant. Moi, j’ai dit oui. C’était le mardi parce que le lundi, je ne jouais pas et je pouvais lui dire au revoir. La date était choisie… C’est lourd à porter, plein de gens ont des choses lourdes à porter. Mais oui, j’ai accepté

La suite après cette publicité

Depuis le comédien est fortement engagé pour cette cause. Il a d’ailleurs rendu un vibrant hommage à son géniteur dans le téléfilm La Dernière partie sur TF1, qui raconte les derniers moments de la vie de son père. Pour la petite anecdote, le personnage de Patrick de Camping, est lui aussi inspiré de son père. Ce dernier était un amoureux du camping.

 

La suite après cette publicité
Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Franck Dubosc Officiel (@fdubosc_officiel)

La suite après cette publicité

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.