Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. People

Gros malaise dans Télématin : une humoriste se fige en plein direct face à son prompteur puis s’explique

Publié par Andrianaivo RAOELIJAONA le 06 Sep 2022 à 8:47
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Le 5 septembre 2022, Alexandra Pizzagalli a fait ses débuts dans l’émission culte Télématin. Malheureusement pour l’humoriste, elle n’a pas pu terminer son sketch à cause de quelques problèmes techniques. Sur son compte Instagram, elle a donné sa version des faits.

Publicité

Née en Bretagne en 1988, la jeune femme aux origines italiennes est le nouveau visage de la matinale sur France 2. A titre d’information, la spécialiste de l’humour noir est aux commandes de la chronique baptisée « la carte blanche d’Alexandra Pizzagalli ». Le lundi dernier, elle se faisait ainsi une joie de faire ses premiers pas dans l’émission. Seulement voilà, les choses ne se sont pas vraiment déroulées comme prévu, à son plus grand désarroi. Contre toute attente, son prompteur est tombé en panne. Comme si cela ne suffisait pas, la nouvelle star du petit écran a été coupée en plein direct par un spot publicitaire. Il se murmure que les sujets de ses blagues ne sont pas du goût de tous.

Alexandra Pizzagalli donne sa version des faits

Il ne fait aucun doute que la nouvelle recrue a fait un début remarqué dans Télématin. Toutefois, l’étoile montante de l’humour aurait aimé que cela se passe autrement. Au lieu de faire sensation auprès des téléspectateurs, elle s’est attirée les moqueries sur les réseaux sociaux. Certains internautes ont notamment remarqué qu’elle s’est figée en plein direct quand son prompteur est tombé en panne. Selon ses explications, elle ne pouvait pas effectuer son sketch à cause de ce problème technique.

LA VIDEO DU JOUR A NE PAS MANQUER
Publicité

Malgré tout, la rumeur selon laquelle la chaîne aurait décidé d’interrompre son sketch, à cause des sujets sensibles abordés, a pris de l’ampleur. Alexandra Pizzagalli a notamment parlé de Mohamed Lahouaiej-Bouhlel, l’un des terroristes de l’attentat de Nice. Après la panne du prompteur, l’humoriste a de nouveau été coupée par un spot publicitaire. Julia Vignali a tenté de justifier ce nouvel incident, en vain.

Face à l’ampleur de la polémique, Alexandra Pizzagalli s’est emparée de son compte Instagram pour donner sa version des faits. « Premier direct, problème de prompteur, prise au dépourvue, prostration, ce qui a engendré du retard. Et les publicités étant programmées à la minute près, elles ont été envoyées avant que j’ai pu finir ma chronique », a-t-elle tout d’abord expliqué. A en croire ses dires, il n’y a pas eu de « censure ». « Les équipes de Télématin étaient au top de la bienveillance », ajoute-t-elle. Elle est d’ailleurs prête à retenter l’expérience malgré ce gros malaise sur le plateau lors de sa première apparition.

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Alexandra Pizzagali (@alexandra.pizzagali)

Abonnez vous à la Newsletter TDN

Publicité

France Télévisions réagit à la polémique

Interrogée par nos confrères du Parisien, celle qui a remporté de nombreux prix pour son premier one-woman-show intitulé C’est dans la tête a réitéré ses propos. « Ce n’est pas la première fois que la publicité est lancée en plein sketch. Il est arrivé la même chose en avril dernier à Alex Vizorek ! », fait-elle savoir. Malgré tout, la production ne semble pas tout à fait d’accord avec l’humoriste.

Publicité

France Télévisions a en effet réagi à la polémique sur Twitter. Tout d’abord, la production a laissé sous-entendre que le sketch aurait heurté de nombreux téléspectateurs. En ce sens, la chaîne a tenu à présenter ses excuses aux victimes de l’attentat de Nice. Tout laisse à penser qu’Alexandra Pizzagalli se trouve désormais dans une position délicate. Reste à découvrir si ses prochaines apparitions dans Télématin vont faire oublier ce premier rendez-vous loupé avec le public.