Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. People

« J’ai morflé ! » Fabienne Carat revient sur son accouchement difficile

Publié par Celine Spectra le 20 Avr 2022 à 12:33
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Alors que nous apprenions récemment la naissance du petit bout de chou d’Amel Bent, en décembre dernier, Fabienne Carat a donné naissance à une petite Céleste.

Dans le podcast Parents d’abord de Télé Loisirs, elle a accepté de revenir sur cet événement mémorable, qui l’a considérablement marquée !

"J'ai morflé !" Fabienne Carat revient sur son accouchement difficile

Instagram

Fabienne Carat revient sur son accouchement difficile

Alors que dernièrement Enora Malagré se confiait sur ses nombreuses fausses couches, Fabienne Carat était conviée par nos confrères de Télé loisirs, pour un podcast qui donne la parole à des papas et mamans célèbres. Artiste multi-casquette, la comédienne y évoque sa maternité. Celle qui a donné naissance en décembre dernier à une magnifique petite Céleste, avoue que le jour de l’accouchement était un véritable tsunami !

Pour elle, avant cette grossesse, elle ne pensait pas être maman dans cette vie là. Elle était sûre de s’y être prise trop tard et que désormais, cela serait pour sa prochaine vie. Mais finalement, le bonheur est arrivé. 

Un baby-blues prononcé après la naissance ?

Alors que la journaliste lui demande si elle a eu un baby-blues après la naissance, elle dévoile que pour elle, il est difficile d’admettre que ses moments difficiles ont été occasionnés par les hormones… Néanmoins, elle avoue qu’à la clinique Santa Maria à Nice, cela a été très dur. Notamment, car elle a attrapé la Covid quelques heures avant son retour prévu sur Paris pour l’accouchement.

La veille de prendre son train, elle a appris être contaminée. Et n’a donc pas pu remonter sur la capitale. Bloquée à Nice toute seule, cela a été un moment vraiment très dur. Et elle estime avoir touché le fond à ce moment-là. « A la clinique, j’étais seule, covidée et également en isolement ». De plus, elle a dû subir une césarienne et a vraiment souffert. « Je ne sais pas si c’était du baby-blues, mais c’était du blues tout court ! »

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par FABIENNE CARAT (@fabienne_carat)

0