Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. People

« C’est très compliqué de concilier le tout » : maman débordée, Christine Kelly révèle avoir fait un burn-out

Publié par Lauryn Bikile le 15 Avr 2022 à 6:08

Christine Kelly, ancien membre du Conseil supérieur de l’audiovisuel (CSA), et actuelle animatrice audiovisuelle, journaliste et écrivaine française, réussit à mener sa vie professionnelle et sa vie personnelle, avec brio. Mais en réalité, ça n’a pas toujours été le cas.

Ce mercredi 13 avril 2022, elle s’est d’ailleurs livré dans une interview accordée à Femme actuelle. Découvrez ses propos ci-dessous.

 

Christine Kelly, en état de stress permanent

 

Christine Kelly

Dans cette interview, celle qui présente Face à l’info sur CNews, a accepté de se livrer sans tabou sur sa vie privée. La jeune femme a notamment parlé de la manière dont elle réussit à lier son rôle de maman et sa carrière professionnelle. En effet, mère d’une petite fille nommée Léa, qu’elle a adoptée en Polynésie en 2014, ayant de nombreuses obligations professionnelles, la journaliste a confié que ce n’était pas facile tous les jours : « C’est très compliqué de concilier le tout. On culpabilise en permanence » , a-t-elle commencé.

Avant d’ajouter : « Je culpabilise tout le temps ! Mais en même temps, j’apprends à me dire qu’une maman n’est pas parfaite » .  Puis, elle a révélé que c’est sa fille qui lui permet d’avoir la détermination dont elle fait preuve actuellement :  « J’essaie de tout faire, et je veux tout bien faire. Mais je ne me laisse pas abattre, pour elle » . Et c’est d’ailleurs pour sa fille Léa, qu’elle a décidé de sacrifier une partie de sa vie professionnelle, dans le but de lui être totalement dévoué : « Mon choix, c’est de faire moins de livres, moins travailler qu’avant, mais de m’occuper de ma fille » .

Et bien qu’elle consacre la plupart de son temps à sa fille, elle n’en oublie pas ses engagements pour autant. En effet, fondatrice de son association K d’urgence, elle vient ainsi en aide aux familles monoparentales. D’ailleurs pour l’élection présidentielle, l’animatrice a fait 7 propositions sur ce combat qu’elle mène depuis longtemps, aux différents candidats de l’élection présidentielle 2022 : « Mon choix, c’est d’aller avec les familles monoparentales, de continuer ce combat, même s’il me coûte en termes de temps, mais d’amener ma fille à chaque fois pour lui montrer ce que c’est d’aider les autres » , a-t-elle déclaré lors de son interview à Femme actuelle. 

 

 

Les familles monoparentales : trop souvent oubliées ?

Très souvent, on peut entendre parler des familles issues de milieux modestes, des familles aisées, des familles recomposées, ou bien des familles nombreuses, mais peu voire pas du tout des familles monoparentales. La société passe son temps à exposer ce schéma de la famille idéale, de la famille parfaite, qui est censé être composé d’un papa, d’une maman, et d’un ou plusieurs enfants, alors que les mères célibataires, elles, sont trop peu souvent exposées et sont même laissées à l’abandon par l’État certaines fois.

BFMTV fait d’ailleurs partie d’un des rares médias ayant mis en lumière la précarité qui pouvait toucher certaines familles monoparentales, comme vous le pouvez voir dans l’extrait vidéo ci-dessous.

 

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.