Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. People

Olivier Duhamel : accusé d’inceste, il démissionne de ses fonctions

Publié par FJ le 05 Jan 2021 à 11:16
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Olivier Duhamel se retrouve dans une terrible tourmente. En effet, l’homme politique est accusé d’inceste de la part de la sa belle-fille Camille Kouchner. Dans un livre qui sortira le 7 janvier prochain, elle pointe du doigt son attitude envers son frère jumeau.

olivier duhamel inceste démission

>>> À lire aussi : Le prêtre assassiné dans l’Oise a été accusé d’agressions sexuelles sur mineurs

Les vidéos du jour à ne pas manquer

Une terrible polémique

C’est un début d’année compliquée pour Olivier Duhamel. Le célèbre politologue vient d’être accusé d’inceste par sa belle-fille, Camille Kouchner. En effet, la jeune femme de 45 ans sortira un livre « La Familia Grande » le 7 janvier prochain. Et dans ce dernier, la juriste fait part d’une terrible histoire de famille.

Elle explique que pendant des années, son beau-père, Olivier Duhamel a eu des attouchements sexuels envers son frère jumeau. Elle a décidé de ne pas dévoiler son identité afin de le protéger.

>>> À lire aussi : Suicide d’un célèbre chef parisien suite à des accusations d’agressions sexuelles !

Olivier Duhamel dans la tourmente

Dans le livre, Camille Kouchner dévoile donc le véritable calvaire que son frère a vécu. Un silence qui ne peut plus durer selon elle. « J’avais 14 ans et j’ai laissé faire (…). J’avais 14 ans, je savais et je n’ai rien dit » écrit-elle.

Un courage vivement salué par son père, Bernard Kouchner. Il a réagi à la polémique par le biais de son avocat. Il n’a pas dit s’il était au courant des agissements. « Un lourd secret qui pesait sur nous depuis trop longtemps a été heureusement levé » avant d’ajouter « J’admire le courage de ma fille Camille. » 

Face à l’ampleur de la polémique, Olivier Duhamel a décidé de démissionner de ses fonctions de président de la Fondation nationale des sciences politiques (FNSP). « Étant l’objet d’attaques personnelles, et désireux de préserver les institutions dans lesquelles je travaille, je mets fin à mes fonctions ». 

Le parquet de Paris ouvre une enquête pour « viols sur mineur ».

>>> À lire aussi : Un président d’un club de foot français placé en garde à vue pour agressions sexuelles

0