Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. People

Patrick Antonelli, époux d’Amel Bent a été incarcéré !

Publié par Céline le 04 Mai 2022 à 8:40
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

En mars dernier, Patrick Antonelli avait été condamné à 15 mois de prison pour exercice illégale de la profession d’agent de sécurité.  Ce dernier avait, en effet, remplacé un garde du corps d’Amel Bent, sa compagne. Il n’avait pas été incarcéré auparavant à cause l’accouchement de la chanteuse.

Patrick Antonelli, époux d'Amel Bent a été incarcéré !

Instagram

Patrick Antonelli incarcéré pour 15 mois

Depuis quelque temps, les problèmes s’accumulent pour Patrick Antonelli ! En effet, en juillet 2020, il était déjà au cœur d’une affaire de trafic de permis de conduire frauduleux… Il avait alors été condamné à quatre ans de prison. Dont deux avec sursis, ainsi que d’un mandat de dépôt et de 100 000 € d’amende. Mais cette fois, en faisant appel, il avait réussi à échapper à cette peine.

Mais le 8 mars 2022, le tribunal correctionnel de Nanterre a prononcé une peine de 15 mois de prison contre l’époux de la chanteuse. Et cette fois, il n’a pas réussi à y réchapper ! Il a donc été incarcéré ce mardi 3 mai 2022, à la maison d’arrêt des Hauts-de-Seine. Depuis quelques semaines seulement, il était l’heureux papa, pour la troisième fois, d’un magnifique petit garçon ! Il devra désormais vivre loin de sa famille…

Il aura escroqué le gouvernement !

Patrick Antonelli a donc été condamné, comme nous nous l’expliquions plus haut, pour avoir illégalement exercé la profession d’agent de sécurité auprès de sa conjointe. Mais ce n’est pas tout ! En effet, il a également été condamné pour escroquerie au jugement. L’époux d’Amel Bent aurait visiblement présenté une facture alors qu’il n’avait aucunement le droit d’exercer. Enfin, il a été condamné pour escroquerie simple. Celui-ci aurait bénéficié du « quoi qu’il en coûte« , permettant ainsi de compenser sa baisse d’activité pendant la Covid-19, alors que rappelons-le, il n’avait pas droit.

Condamné en mars dernier, les juges avaient néanmoins eu l’indulgence de lui décerner un mandat de dépôt différé. Et également de repousser son incarcération à cause de l’accouchement de la chanteuse.

Source : Le Parisien
0