Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. People

Léa Elui : Qui est cette jeune influenceuse qui va participer à DALS ?

Publié par Emma le 16 Juil 2019 à 14:00
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

À tout juste 21 ans, Léa Elui, originaire d’un petit village de Savoie est l’une des stars Françaises les plus suivies et influentes sur les réseaux sociaux. En effet avec ses 11.4 millions d’abonnés sur Instagram, elle n’a rien à envier à Nabilla, David Guetta ni même Caroline Receveur. Devenue célèbre grâce à danses du ventre, la jeune fille est aujourd’hui mondialement connue et sera sur votre télé à la rentrée. Mais savez-vous qui est Léa Elui ?

lea-elui

Ses débuts en 2017

Bon, si vous avez plus de 30 ans, il est très probable que le nom de Léa Elui ne vous dise rien. Et pourtant, il s’agit de la française la plus influente sur TikTok. Sa communauté s’élève à plus de 17,3 millions d’abonnés alors qu’elle a tout juste 21 ans. Elle s’est fait connaître du plus grand public dans une vidéo livrée à M6. Celle-ci se confie sur le harcèlement scolaire dont elle a été victime et qui l’a poussé à devenir active sur les réseaux sociaux. C’est donc en 2017 que la toile découvre Léa Elui sur Instagram et Musically (devenu TikTok). La star des Français se fait d’abord connaître en postant régulièrement des courtes vidéos de danse (environ 15 secondes) enregistrées depuis son téléphone portable.

Alors qu’elle est encore au lycée, tout est allé très vite pour elle. « Je n’ai pas eu le temps de réaliser ce qui était en train de se passer. Quand j’ai eu 100 000 abonnés, deux semaines après j’en avais 300 000. Tout est allé très vite. » confie Léa Elui. Véritable autodidacte, elle n’a jamais pris aucun cours de danse mais s’éclate à reprendre des mouvements qui l’inspirent. Suite à son succès, elle a décidé de diversifier ses vidéos en proposant des tutoriels de coiffure et maquillage mais également des vidéos humoristiques.

La suite en page suivante >>