Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. People

Sandrine Bonnaire dans le coma : que s’est-il passé ?

Publié par Elodie GD le 26 Jan 2024 à 11:30

Sandrine Bonnaire ne manque jamais une occasion de dénoncer les injustices. Elle prend aussi à cœur de se positionner en faveur des causes qui comptent pour elle. Pour ce faire, elle utilise les médias comme tribune. Une manière efficace de sensibiliser le plus grand nombre. Il y a peu, l’actrice est revenue sur sa terrible agression et sur ses conséquences désastreuses.

À lire aussi : Marine El Himer victime de violences conjugales : elle dévoile ses blessures

Sandrine Bonnaire, une actrice engagée

Sandrine Bonnaire n’a pas peur de monter au créneau. Un tempérament qui la pousse à agir face aux injustices. On l’a notamment vu après le décès de sa mère, au mois d’août 2023. Cette dernière résidait alors dans un Ehpad et serait décédée dans des circonstances troubles, selon l’actrice.

Fortement attristée par cette perte et confuse suite aux explications de l’Ehpad, elle a choisi de prendre la parole sur Instagram. « Je ne suis pas sur les réseaux sociaux, mais j’ai décidé de le faire aujourd’hui, pour à la fois dénoncer un dysfonctionnement et dénoncer des maltraitances et des négligences au sein de l’Ehpad où résidait ma mère » , explique-t-elle.

« Elle est décédée le 23 août, elle n’avait aucune maladie. C’est ce qui m’a emmené à enquêter sur la cause de son décès » , poursuit-elle.

Quelques années auparavant, elle avait réalisé un documentaire intitulé Elle s’appelle Sabine. Documentaire paru en 2007 et qui abordait le handicap mental de sa sœur, Sabine.

Sandrine Bonnaire revient sur son agression

À lire aussi : Stéphane Plaza accusé de violences conjugales : l’animateur sort du silence

« J’ai été agressée. J’ai fait un minicoma »

Toutefois, c’est sa prise de parole en 2019 dont se souvient l’opinion publique. À l’époque, Sandrine Bonnaire dénonçait les violences infligées par un ex-conjoint. Une période compliquée sur laquelle elle est revenue ce 23 janvier dans En Aparté, sur Canal +.

« On connaît mon histoire, j’ai été agressée et j’ai fait un minicoma » , a-t-elle rappelé. Avant d’ajouter quelques instants plus tard : « J’ai eu une triple fracture de la mâchoire, tout a bougé. J’ai pu porter plainte » .

Durant l’émission, elle a évoqué un livre, un cours d’écriture. « Je vais écrire un livre qui va s’appeler Impacts. Et l’idée, c’est de raconter tout ce qui est impactant dans ma vie. Je me suis beaucoup exprimée sur mon agression, mais je n’ai pas dit qui c’était. Je pense que je vais le dire, parce que finalement, je me suis dit que je continuais à protéger l’identité de cet homme. Quelque part, je lui donnais un peu trop de crédit. Cette histoire m’appartient. Si j’ai parlé de cette agression, c’était surtout pour parler de la reconstruction » , confie-t-elle.

À lire aussi : Camille Lellouche : ses déchirantes confidences sur les violences conjugales dont elle a été victime

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.