Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. People

« Une expérience se*uelle trash » : Ruby Nikara évoque sa vie intime (vidéo)

Publié par Andrianaivo RAOELIJAONA le 14 Nov 2022 à 13:24

Fidèle à sa réputation, Ruby Nikara a fait des confidences inattendues lors d’une interview. L’influenceuse de 21 ans a en effet évoqué son expérience se*uelle trash.

À lire aussi : « J’ai eu des cassos » : Magali Berdah s’en prend violemment à Ruby Nikara et Sam Zirah (vidéo)

Décidément, les influenceuses ne manquent pas d’imagination pour se faire de l’argent sur Internet. C’est notamment le cas de Stéphanie Matto qui a vendu ses pets en pots. Puis, elle a commercialisé la sueur de ses seins. Aussi étonnant que cela puisse paraître, les gens achètent.

Dans le même registre, Ruby Nikara s’est fait connaître en vendant l’eau de son bain. Le flacon a couté 1500 euros. Forte de son succès, celle qui est aussi rappeuse a ensuite commercialisé ses culottes usagées (100€ pièce). « Je les porte 3 ou 4 heures puis je les mets en vente », a-t-elle confié sur le plateau de TPMP. D’ailleurs, elle a précisé avoir des employés pour s’occuper des commandes.

Devenue une star du Web, la jeune femme attire l’attention des médias. Elle enchaîne ainsi les interviews. Récemment, la jolie brune a notamment évoqué son expérience se*uelle trash.

Ruby Nikara
© instagram /@ rubynikaranew

Quand Ruby Nikara parle de sa vie intime

Considérée comme « une barbie de la street », la jeune artiste fait souvent parler d’elle sur les réseaux sociaux. Il faut bien l’avouer : l’influenceuse ne manque pas d’admirateurs. C’est l’une des raisons pour lesquelles son business, aussi étonnant soit-il, a rencontré le succès.

Malheureusement pour elle, toute (bonne) chose a une fin. Invité du talk-show de C8, l’avocat Yves Toledano a en effet affirmé que le business singulier de Ruby Nikara est « interdit par la loi ». Mis à part l’absence des mentions légales sur son site, il n’y aucun délai de rétraction. Elle risquait ainsi d’écoper d’une amende de 75 000 euros et d’un an d’emprisonnement.

« (…) il y a un principe qui dit que l’on a pas le droit de vendre, de monétiser, une partie de son corps ou un produit de son corps », a ajouté l’avocat. En ce sens, Ruby Nikara devait fermer boutique. Malgré tout, l’interview est aussi un bon moyen de gagner de l’argent. Actuellement, elle est d’ailleurs très sollicitée.

Seul petit bémol : Ruby Nikara n’est pas à l’abri des questions personnelles. Sur le plateau de l’émission Street Show sur la chaîne YT, elle en a fait l’expérience. Il ne fait aucun doute que sa vie intime déchaîne les passions.

« Est-ce qu’il t’est déjà arrivé de vivre une expérience se*uelle trash ? », lui a demandé l’animateur. Ce à quoi l’invitée a répondu par l’affirmative. « C’est en quoi en fait, sans rentrer… qu’est-ce que t’as pu avoir ? », surenchéri son interlocuteur. La femme d’affaires a ainsi déclaré qu’elle lui faut un supplément pour en parler. Après avoir demandé la somme, le présentateur a fini par conclure : « Ben voilà, on sera dans le mystère du coup ».

À lire aussi : No Nut November : quels sont les effets d’un mois sans masturb*tion ou relation se*uelle sur votre corps ?

Ce passage remarqué dans TPMP

Comme à chacune de ses apparitions télévisées, son dernier passage dans l’émission TPMP sur C8 a fait grand bruit. Apparemment, Ruby Nikara n’était pas dans son état normal. Malgré tout, elle est venue sur le plateau pour défendre Polska et Tootatis, deux influenceuses refoulées à l’entrée d’un restaurant.

La rappeuse voulait profiter de cette occasion pour répondre aux propos cinglants de Guillaume Genton sur ces deux femmes dont les tenues ont été jugées inappropriées. Seulement, elle n’arrivait pas à bien articuler ses phrases. Du coup, elle a joué sa dernière carte en se déshabillant en plein direct. Une autre séquence lunaire dans le talk-show de C8.

À lire aussi : « Enfoncée une flûte dans la ch***e » : La prestation très osée d’une gynécologue dans La France a un Incroyable Talent choque les juges et les téléspectateurs (vidéo)

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.