Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Politique

« Le lien de confiance est rompu » : BFMTV ne veut plus de Ségolène Royal

Publié par Felix Mouraille le 13 Sep 2022 à 7:03
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Invité sur C médiatique, Marc-Olivier Fogiel est revenu sur la polémique créée par Ségolène Royal. Pour expliquer ses propos, l’ancien présentateur l’avait invité sur BFMTV mais l’ancienne ministre a préféré s’exprimer sur une chaîne concurrente.

La suite après cette publicité
segolene-royal

Marc-Olivier Fogiel était l’invité de l’émission C Médiatique, ce dimanche sur France 5. Le directeur général de BFMTV est notamment revenu sur la polémique lancée par Ségolène Royal. Le 1er septembre, l’ancienne ministre avait dénoncé « une propagande de guerre par la peur » suite au rapport publié par Amnesty international sur le bombardement d’une maternité ukrainienne par les forces russes.

L’ancienne candidate à la présidence de la République avait finalement fait machine arrière en s’excusant sur Twitter. « Je n’ai jamais nié les crimes de guerre et je m’excuse volontiers auprès des victimes si elles l’ont pensé » .

La suite après cette publicité

Ségolène Royal a atteint un point de non-retour avec Marc-Olivier Fogiel

Ayant tenu ses propos sur BFMTV, Marc-Olivier Fogiel lui a proposé de revenir sur le plateau pour justifier ses déclarations. « Finalement, elle ne l’a pas fait. Elle l’a fait sur une chaîne concurrente » , confie le directeur général dans C médiatique. 

La suite après cette publicité

Mais pour Marc-Olivier Fogiel, le problème avec l’ancienne candidate à la présidence de la République ne vient pas de là. « Elle a planté le rendez-vous dans lequel elle était supposée venir s’expliquer. Là, nous avons décidé que le lien de confiance avec Ségolène Royal était rompu » .Le directeur général de la chaîne d’information insiste sur le fait que la fin de cette histoire médiatique n’a rien à voir avec ses propos.

Même si Ségolène Royal a reçu le soutien de personnalité comme Éric Zemmour, la majorité des politiques s’est opposée à ses propos sur la Guerre en Ukraine. C’est le cas de François Hollande, sur RTL, qui pense que son ex-compagne « a eu une mauvaise appréciation de la situation, de mauvaises informations » .

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.