Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Politique

Boris Johnson pointé du doigt : il continue son discours malgré le malaise d’une policière derrière lui (vidéo)

Publié par Maxime le 06 Sep 2019 à 17:00
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

La suite après cette publicité

 

Englué dans les négociations relatives au Brexit et la sortie avec ou sans accord de l’Union européenne – une question qui suscite une vive inquiétude pour le Parlement britannique – Boris Johnson est la cible de nombreuses critiques outre-Manche. Le Premier ministre britannique tenait un discours jeudi devant des élèves-policiers dans le nord du pays.

Arrivé sur place avec plus d’une heure de retard, le chef du gouvernement s’est montré ferme sur ses positions. « Nous devons sortir de l’UE le 31 octobre » a-t-il ainsi prévenu, affirmant par ailleurs qu’il préférait « être mort au fond d’un fossé » plutôt que demander un report du Brexit, pourtant voté la veille par les députés.

La suite après cette publicité

>>>À lire aussi : Face à Emmanuel Macron, le Premier ministre britannique Boris Johnson pose son pied sur la table à l’Elysée

Boris Johnson continue son discours alors qu’une policière s’effondre derrière lui

Outre ces propos chocs, le comportement de Boris Johnson cristallise les tensions de l’autre côté de la Manche. Après son comportement familier à l’Elysée avec Emmanuel Macron mi-août, le Premier ministre est pointé du doigt pour avoir continué son discours, imperturbable, alors qu’une jeune policière au garde-à-vous, au premier rang derrière lui était victime d’un malaise.

La suite après cette publicité

Celui qu’on surnomme « Bojo » s’est retourné vers la jeune policière en lui demandant si tout allait bien. Mais sans écouter véritablement sa réponse, il a continué son discours alors que l’élève-policière s’asseyait pour reprendre ses esprits. « Je suis désolé. Je pense que c’est un signal pour que je termine rapidement » expliquait-il en ironisant, sans s’inquiéter de l’état de santé de la policière.

Une attitude désinvolte qui fait réagir au Royaume-Uni alors que le pays s’enfonce chaque jour un peu plus dans une crise politique. « Il a vu ce qui s’est passé, et il l’a ignoré. Ça vous dit tout ce qu’on a besoin de savoir à propos de cet homme – et son degré de sollicitude pour les services de police » a commenté sur Twitter la membre du parti travailliste, Diane Abbott, farouchement opposée à Boris Johnson.

La suite après cette publicité

>>>À lire aussi : Angela Merkel victime d’un nouveau malaise, son état de santé inquiète

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.