Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Politique

Seriez-vous prêt à coucher avec un électeur d’Eric Zemmour ? Les Français ont répondu

Publié par Romane TARDY le 05 Avr 2022 à 7:30
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Certaines personnalités font fantasmer. Brad Pitt, Zac Efron, Jennifer Lopez, Dua Lipa ou encore Eva Longoria sont des icônes de la beauté et on ne va pas se mentir, on serait nombreux à rêver de passer une nuit avec au moins l’un d’entre eux. Toutefois, certaines stars deviennent bien moins attirantes quand vous n’êtes pas d’accord avec leurs idées. Eh bien, dans la vie quotidienne, c’est pareil, la beauté extérieure ne fait pas tout même en terme de sexualité.

Dans le contexte d’élection en France, l’Ifop a publié une enquête pour mesurer l’impact de la campagne présidentielle sur la vie privée des Français et sur le marché matromonial. Le vote de quelqu’un semble pouvoir influencer sa vie amoureuse et sexuelle.

En clair, seriez-vous prêt à coucher avec un électeur d’Eric Zemmour ?

Amour et politique : le mauvais mélange ?

La tentation est partout. Si on peut être attiré par nos professeurs, notre patron ou encore notre acteur préféré, certaines de leurs idées peuvent nous refroidir. Faut-il séparer l’oeuvre de la personne, telle est la question ?

Dans le contexte politique actuel, on peut se demander si on doit distinguer la personne de ses avis politiques. Les idées électorales de chacun peuvent-elles influencer la vie amoureuse et sexuelle ? La réponse semble inévitablement oui, on a déjà eu ce type de débat autour du vaccin, qui a semé le trouble dans de nombreux couples (n’est pas Delphine ?)

L’Ifop a publié une enquête sur un échantillon de 2000 personnes interrogées du 14 au 17 mars 2022. Cette étude a été menée par Gleeden, site de rencontres spécialisé dans l’adultère. Elle montre que les choix conjugaux des Français ont du mal à échapper à une certaine « homogamie politique » .

Les électeurs d’Eric Zemmour rejetés !

L’exemple d’Eric Zemmour a été mis en avant puisque le candidat fait énormément polémique. Deux Français sur trois (64%) sont opposés à se mettre en couple avec un partisan de Reconquête!. Les électeurs du polémiste serait les plus « repoussés » , il sont suivis de ceux de Marine Le Pen (55%), Jean-Luc Mélenchon (47%), Yannick Jadot (42%) ou encore Emmanuel Macron (39%). On voit que les extrêmes restent les votes qui inquiètent le plus. 58% des Français refuseraient même de coucher avec un électeur d’extrême droite et 50% pour l’extrême-gauche.

L’électeur d’Eric Zemmour par ailleurs apparait comme celui le plus « misogyne » (43%) et « homophobe » (45%) . Ainsi, il n’est pas toujours bien accepté et serait même pour certains, le plus difficile à présenter à sa famille (36%).

On vous rassure le nombre de Français qui refusent de nouer une relation à cause d’idées politiques opposées reste limité. Les divergences politiques seront plutôt un obstacle pour une relation durable car cela peut créer des conflits. Les jeunes semblent les plus sensibles sur le sujet : 50% des jeunes de moins de 25 ans interrogés et concernés ont déjà renoncé pour ce motif à nouer une relation voire même 56% à « ne pas en approfondir une » .

Comment peut-on en arriver-là ?

Si l’évolution des générations fait que les jeunes accordent de plus en plus d’importance aux débats sociétaux, c’est aussi la montée des réseaux sociaux qui a changé la donne. Derrière l’écran, plus facile de cacher son appartenance politique : près d’un homme sur quatre a déjà dissimulé ses convictions politiques pour séduire une femme. On appelle cette tendance le « wokefishing » .

Le souci est aussi que la politique peut devenir un sujet tabou et donc personne n’essaye de comprendre l’autre. Un Français sur deux admet éviter de parler politique avec son partenaire sachant qu’ils sont en désaccord.

La rupture est-elle possible pour ce seul motif ?

Eh bien oui ! 20% des interrogés auraient déjà rompu pour des divergences d’opinions politiques. Ce chiffre monte à 48% chez les moins de 25 ans. La dissonance électorale en cette période de vote pourrait donc être fatale à de nombreux couples. 42% des Français pourraient quitter leur conjoint s’il votait Eric Zemmour. Ce chiffre monte à 57% pour les femmes de moins de 25 ans. Pour les électeurs de Marine Le Pen, qui s’est vu « dédiaboliser » avec l’arrivée en lice du polémiste et monter dans les sondages, le rejet jusqu’à la rupture ne monterait qu’à 35%.

François Kraus, directeur du pôle « Politique et actualités » et responsable de l’expertise « Genre, sexualité et santé » à l’Ifop, explique que les couple aiment partager la même vision du monde ou avoir du moins des idées et valeurs communes. Partager les mêmes convictions sur des sujets sociétaux semblent de plus en plus important chez les jeunes pour créer une relation ou du moins la faire perdurer.

Etude Ifop pour Gleeden réalisée par questionnaire auto-administré en ligne du 14 au 17 mars 2022 auprès de 2 002 personnes âgées de 18 ans et plus
close

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.

0