Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Politique

Le député LFI Éric Coquerel visé par une plainte pour harcèlement sexuel

Publié par Lou Tabarin le 05 Juil 2022 à 9:00
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Sophie Tissier, figure importante du mouvement des Gilets jaunes, a déposé une plainte contre Éric Coquerel, figure de La France Insoumise. Elle l’accuse notamment de « harcèlement sexuel et gestes pouvant s’apparenter à une agression sexuelle ». Le député nie de son côté fermement les faits.

Éric Coquerel, un homme à la mauvaise réputation ?

Après Damien Abad, sur le départ du ministère des solidarités suite à une enquête ouverte pour agression sexuelle, c’est au tour d’Éric Coquerel d’être accusé. Le samedi 2 juillet, la militante Sophie Tissier a balancé une bombe. Elle considère le député insoumis « d’harceleur aux mains baladeuses collantes et assauts déplacés ». Les faits se seraient produits en 2014, lors d’une fête du Parti de Gauche.

Les vidéos du jour à ne pas manquer

Sophie Tissier n’est pas la première à répandre de telles rumeurs sur la réputation d’Éric Coquerel. Deux jours auparavant, Rokhaya Diallo s’étonnait de sa nomination à la tête de la commission des Finances de l’Assemblée Nationale. « J‘ai plusieurs sources au sein de LFI. J’ai entendu plusieurs fois parler des comportements qu’il aurait avec les femmes. Ce sont des choses qui reviennent de manière récurrente. Donc je suis étonnée de ce choix » a lancé la féministe au micro de RTL.

Un homme soutenu par La France Insoumise

Sur son compte Twitter, Sophie Tissier déplore notamment le manque de courage de La France Insoumise. Selon elle, le parti « nie depuis des années les agissements » du député Éric Coquerel. De son côté, Jean-Luc Mélenchon dénonce une « revanche manipulatoire ». Chacun défend donc son bout de gras.

Dans une tribune publiée dans le JDD, Éric Coquerel a lui répondu aux accusations de Rokhaya Diallo. Il nie en bloc et affirme, entre autre, qu’il n’a rien à se reprocher. « Plusieurs rédactions ont mené des enquêtes journalistiques. Rien n’est jamais sorti faute d’avoir trouvé un témoignage pouvant s’apparenter à un comportement délictuel », a-t-il notamment déclaré.

Un signalement puis une plainte déposée

Malgré ces justifications, Sophie Tissier maintient ses déclarations. Dans la journée du 3 juillet, cette dernière a contacté par mail le comité de suivi contre les violences sexuelles de La France Insoumise pour dénoncer les « comportements déplacés et offensants d’Éric Coquerel ». Une plainte a également été déposée pour des faits d’harcèlement sexuel et de gestes pouvant s’apparenter à une agression sexuelle. Serions-nous face à un nouveau scandale au sein de La France Insoumise après celui de Taha Bouhafs ? Affaire à suivre.

Source : Paris Match
0