Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Politique

Dons, cachets, livre : La fortune d’Eric Zemmour dévoilée dans TPMP (vidéo)

Publié par Romane TARDY le 19 Oct 2021 à 17:00
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Eric Zemmour monte dans les sondages pour les votes de la présidentielle. Pourtant, il n’est pas encore officiellement candidat. Le polémiste a toutefois ses chances notamment grâce à ses soutiens mais aussi son juteux business. « Touche pas à mon poste » est revenu sur ce sujet dans « l’enquête du jour » dont vous pouvez découvrir un extrait dans la vidéo ci-dessous.

>>> A lire aussi : « On va leur couper la tête » : un TikTokeur appelle à la décapitation de Marine Le Pen et Eric Zemmour

Dons, cachets TV, recettes du livre : la fortune d’Eric Zemmour

Le polémiste Eric Zemmour fait énormément parler de lui malgré son départ de C News. Même s’il n’est pas encore officiellement candidat à la présidentielle, de nombreux indices semblent montrer qu’il est quand même en campagne. Tout le monde s’interroge alors sur les réelles intentions de l’homme politique. Une enquête dans Libération s’est intéressé au « business juteux de Zemmour » et elle a été reprise dans « Touche pas à mon poste » ce lundi 18 octobre. Cette enquête étudie son rapport à l’argent.

Tout d’abord, Eric Zemmour connaît un grand succès avec son nouveau livre : La France n’a pas dit son dernier mot. Les ventes de son livre lui auraient déjà rapporté 1,5 million d’euros pour 200 000 exemplaires. Pour son précédent best-seller, Le Suicide français, le polémiste a touché 2,7 millions d’euros.

Par ailleurs, depuis qu’il a été crédité à 17% dans les sondages pour les intentions de votes à la présidentielle, pourcentage qui lui donnerait accès au second tour, il reçoit de grands soutiens financiers, certains allant jusqu’à 7500 euros. Ces nouvelles rentrées d’argent ne font que compléter sa fortune initiale. En effet, le polémiste empochait 40 00 euros brut par mois sur CNews, 14 000 euros net sur Paris Première et 8000 euros brut pour être éditorialiste au Figaro, toujours selon Libération.

Eric Zemmour a répondu à l’article de Libération : « J’aime bien quand les journalistes de Libération reprochent à des gens de vendre des livres et de gagner de l’argent avec la vente de ces livres, quand eux-mêmes vivent de nos subventions publiques et de nos impôts » .

Une optimisation fiscale critiquée

Dons, cachets et recettes pour son livre, Eric Zemmour est dans une position confortable. Le polémiste aurait tout de même recours à l’optimisation fiscale, une pratique légale pour réduire son imposition. Julie Garnier, la porte-parole de La France Insoumise, présente sur le plateau de TPMP a été choquée de cette pratique au vu de sa fortune : « Non seulement il y a des revenus indécents mais en plus il fait de l’optimisation fiscale. Et c’est ça aussi qui derrière est dégueulasse » .

Sur sa lancée, Julie Garnier a fini par avoir des propos très virulents à l’égard du polémiste. « Non mais franchement, téma la taille du rat ! Ce monsieur a des revenus pas possibles et après il fait de l’optimisation ! Avant on avait le banquier Macron, maintenant on essaye de nous vendre l’optimisateur fiscal Zemmour, ça va ça suffit ! » , a-t-elle finalement lâché.

>>> A lire aussi : Éric Zemmour : Le polémiste sort du silence sur sa relation intime avec Sarah Knafo (vidéo)

close

Inscrivez vous à la Newsletter gratuite du TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.

Tous les jours le meilleur du web directement dans votre boite mail.
Garanti sans SPAM.