Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Politique

Emmanuel Macron : La dissolution prévue depuis longtemps ? Son père fait de troublantes révélations

Publié par Gabrielle Nourry le 04 Juil 2024 à 11:24
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail
pere macron
La suite après cette publicité

Après la débâcle du camp présidentiel lors des élections européennes, Emmanuel Macron a pris une décision inattendue en annonçant la dissolution de l’Assemblée nationale. Mais selon les récentes déclarations du père du président, Jean-Michel Macron, il pourrait s’agir d’une décision mûrement réfléchie.

emmanuel macron lettre français Emmanuel Macron cherche son futur Premier ministre, ces noms qui circulent Emmanuel Macron cherche son futur Premier ministre, ces noms qui circulent

Emmanuel Macron en mauvaise posture après le premier tour des élections législatives

La suite après cette vidéo
La suite après cette publicité

Le 9 juin dernier, les Français sont allés voter pour les élections européennes de 2024. Après le vote, Emmanuel Macron a fait face à une victoire écrasante du Rassemblement National. Le chef de l’État a surpris tout le monde en annonçant la dissolution de l’Assemblée nationale. Les Français ont donc la responsabilité d’élire de nouveaux députés.

Les citoyens Français ont ainsi été appelés aux urnes lors du premier tour des élections législatives ce dimanche 30 juin. Mais les résultats de premier tour ont été sans appel, c’est à nouveau le Rassemblement national après 29,25 % des voix. Le parti mené par Jordan Bardella est suivi de près par le Nouveau Front populaire avec 27,99 % des voix.

Jordan Bardella
La suite après cette publicité

En troisième position, on retrouve le camp présidentiel regroupé sous l’étiquette Ensemble qui totalise 20,04 % des voix. Un score décevant pour Emmanuel Macron et ses proches dont certains estiment déjà que le parti du chef de l’État n’a plus d’avenir. Malgré son score historique, l’extrême droite n’est pas certaine d’obtenir une majorité absolue à l’issue du second tour des élections législatives.

En effet, Emmanuel Macron a réuni ses ministres après le premier tour des élections législatives. Dans une ambiance particulière, le chef de l’État a tenu un discours grave. Celui qui craint une guerre civile après les élections a appelé à ne laisser aucune voix au Rassemblement national. Dans cette perspective, plusieurs candidats du camp présidentiel arrivés en troisième positions se sont désistés.

macron pensif
La suite après cette publicité

macron pensif « Il ne faut pas se tromper » : Le discours choc d’Emmanuel Macron à ses minist […] « Il ne faut pas se tromper » : Le discours choc d’Emmanuel Macron à ses ministres après le premier tour […]

La dissolution décidée depuis longtemps ?

La décision d’Emmanuel Macron de dissoudre l’Assemblée national semblait avoir été prise sur un coup de tête. La plupart de ses proches, dont le Premier ministre, n’étaient pas au courant de son choix. Pourtant, d’après le père du président de la République, la réalité serait tout autre. Jean-Michel Macron a expliqué la décision de son fils dans une interview au quotidien régional l’Est républicain, ce mercredi 3 juillet.

La suite après cette publicité

« Sa décision de dissoudre n’est pas venue du résultat des élections européennes. Il m’en avait déjà parlé deux mois plus tôt« , assure-t-il. Déjà dans sa lettre aux Français, Emmanuel Macron assurait avoir « pris cette décision en responsabilité, avec beaucoup de gravité, et après une réflexion de plusieurs semaines ».

Une décision qui apparaît donc réfléchie. Selon Jean-Michel Macron, le chef de l’État a fait ce choix parce qu’il « estimait en effet que l’Assemblée nationale était devenue ingouvernable« . Lors des précédentes élections législatives de 2022, le camp présidentiel avait perdu sa majorité absolue. Sa majorité relative n’a pas permis au président de gouverner comme il le souhaitait.

La suite après cette publicité

Élections législatives : le RN bientôt riche ? Le RN richissime ? Cette somme folle gagnée par le parti après son score historique a […] Le RN richissime ? Cette somme folle gagnée par le parti après son score historique aux législatives

Un plan pour faire tomber le Rassemblement national ?

Au vu du premier tour des élections législatives, il y a de fortes chances pour que le Rassemblement national obtienne une majorité de députés le 7 juillet prochain. En cas de majorité absolue, un gouvernement de cohabitation pourrait se mettre en place et Jordan Bardella pourrait être premier ministre aux côtés d’Emmanuel Macron.

La suite après cette publicité

Une possibilité à laquelle se prépare le président de la République. D’après Jean-Michel Macron, son fils ne compte pas démissionner, peu importe l’issue des élections. Mais l’arrivée du RN au pouvoir pourrait faire partie des plans d’Emmanuel Macron pour faire tomber le parti de Jordan Bardella.

« Si le RN montre en deux ans qu’il est parfaitement incapable de gouverner, on peut espérer qu’il n’ira pas plus loin, c’est un peu ce que mon fils m’avait dit deux mois avant les élections européennes », explique le père du président. En effet, si le Rassemblement national n’est pas à la hauteur, il pourrait perdre la confiance des électeurs et la perspective d’une victoire à la présidentielle de 2027 s’éloignerait. À noter qu’Emmanuel Macron n’a jamais formulée ouvertement cette hypothèse.

La suite après cette publicité

Image illustration Poutine et la russie s'intéresse de très près à la victoire de Jordan Bardella La Russie s’intéresse beaucoup aux législatives françaises La Russie s’intéresse beaucoup aux législatives françaises

Emmanuel Macron peut compter sur le soutien de son père

Le président de la République peut compter sur le soutien sans faille de son père. En 2022, à quelques semaines du second tour de l’élection présidentielle, il indiquait approuver « 90% de ce qu’il fait ». Deux ans plus tard, son avis n’a pas vraiment changé.

La suite après cette publicité
Emmnauel Macron

« Je ne pense pas qu’il ait commis de grosses erreurs. Il n’y a pas beaucoup de politiques qui auraient été capables de sortir d’une crise comme celle des Gilets jaunes », assure-t-il. Si Jean-Michel Macron est un soutien indéfectible pour son fils, les Français ne semblent plus le soutenir et le font comprendre à travers les urnes.

Emmanuel Macron traverse une période difficile où il se retrouve seul contre tous puisque même son propre camp le lâche. Reste à voir comme il vivra les résultats du second tour des élections législatives.

La suite après cette publicité

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.