Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Politique

Jean-Luc Mélenchon traité de « sauvage » par Emmanuel Macron : le président dérape

Publié par Mia le 11 Mai 2022 à 23:30
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Emmanuel Macron, président et chef du parti « Renaissance » et Jean-Luc Mélenchon, du LFI, sont deux hommes politiques très différents. Ils étaient en concurrence directe lors de la présidentielle 2017, mais aussi lors de cette élection 2022. Et encore une fois, en ces mois de mai et juin 2022, les deux hommes sont en concurrence aux législatives. Interrogé et relayé par Le Canard Enchaîné ce 11 mai dernier, le chef de l’État a d’ailleurs exprimé son ressenti vis-à-vis de l’Insoumis d’extrême gauche. Un homme qu’il qualifie de véritable « sauvage ».

macron melenchon TDN

Législatives : Un bras de fer entre Macron et Mélenchon

Alors non, Jean-Luc Mélenchon ne sera donc pas le premier ministre d’Emmanuel Macron. Il y a beaucoup trop de divergences entre les deux hommes. Alors que les législatives approchent, les deux partis semblent se disputer les sièges de l’Assemblée. Dans ce cadre, Emmanuel Macron s’est exprimé auprès du Canard Enchainé et a tenu à ironiser sur la situation.

Selon lui, Jean-Luc Mélenchon ne gagnera pas la bataille des législatives. Pas plus que la gauche récemment unifiée entre le LFI et le parti écologiste. « L’union populaire écologique et sociale est née le 3 mai, jour de l’anniversaire de l’arrivée au pouvoir du Front populaire. Mais je cherche, je me retourne, je ne vois pas de Léon Blum (figure de la France populaire lors de la première et seconde guerre mondiale et président de la République, ndlr) », avait-il avoué cyniquement.

« Jean-Luc Mélenchon se comporte comme un sauvage »

Une déclaration qu’Emmanuel Macron a encore justifiée : « Jean-Luc Mélenchon se comporte comme un sauvage vis-à-vis de ses futurs alliés », a-t-il assuré. « Il leur fait avaler des boas, mais ne leur concède pourtant que quelques circonscriptions, à peine de quoi survivre. » Par ailleurs, selon le journal satirique (si tant est que ses propos soient véridiques), Emmanuel Macron serait persuadé « que la personnalité et le programme du nouveau chef de la gauche vont précipiter beaucoup d’électeurs vers la Macronie. »

Ce à quoi avait également répondu la Nouvelle union populaire, écologique et sociale, dont fait partie Jean-Luc Mélenchon. Pour la gauche unifiée, la formation « Ensemble! » ne compte pas se laisser déstabiliser face aux propos du président. Pour Jean-Luc Mélenchon, Emmanuel Macron demeure toujours « le plus mal élu des présidents« .

close

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.

0