Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Politique

Marine Le Pen serait en tête au premier tour de la présidentielle si l’élection avait lieu aujourd’hui

Publié par Maxime le 17 Déc 2018 à 21:00
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

La crise des Gilets jaunes va-t-elle marquer durablement la vie politique française ? Initié il y a tout juste un mois, le mouvement contestataire semble s’essouffler quelque peu. L’acte V du vent de colère a moins rassemblé que prévu samedi dernier. L’absence d’un vrai leader ou d’un vrai porte-parole semble nuire au mouvement. Les contradictions se font davantage ressentir. Ainsi, lorsque certaines figures des Gilets jaunes, comme Jacline Mouraud, appelaient à une « trêve » après les annonces d’Emmanuel Macron, d’autres comme Maxime Nicolle, alias Fly Rider, réaffirmaient leur volonté de se faire entendre dans la capitale. Selon un récent sondage, cette crise profonde profiterait, dans les urnes, à Marine Le Pen, présidente du Rassemblement national.

Publicité

LA VIDEO DU JOUR A NE PAS MANQUER

 

Publicité

Marine Le Pen en tête des intentions de vote après le mouvement des Gilets jaunes

Si l’élection présidentielle avait lieu en décembre 2018, Marine Le Pen arriverait en tête des suffrages selon un sondage Ifop publié dans le JDD. La candidate du FN lors des campagnes de 2017 et 2012 recueillerait 27% des voix (21,3% au premier tour de la présidentielle en 2017). Marine Le Pen serait talonnée par… Emmanuel Macron, 25 % des voix. Le chef d’Etat, secoué de toutes parts, tient étonnamment le choc et séduirait même davantage qu’en 2017 (24% au soir du premier tour). Jean-Luc Mélenchon, aux portes du second tour en 2017, ne tire pas profit de ces vents contestataires et recueille seulement 14% des suffrages.

 

Publicité

Objectif élections européennes pour Marine Le Pen ?

Si les intentions de vote à son égard grimpent, la cote de popularité d’Emmanuel Macron chute encore selon le sondage. Seulement 23% des Français se disent « satisfaits » par l’action du président. C’est légèrement plus que François Hollande (22%) après 20 mois à l’Elysée. Ce vent de colère à l’encontre du chef d’Etat pourrait se reporter prochainement dans les urnes. Les Français sont appelés à voter pour les élections européennes au printemps. Ce scrutin à la proportionnelle convient parfaitement aux listes du Rassemblement national de Marine Le Pen. Première manche post-Gilets jaunes pour l’extrême droite ? Réponse le 26 mai prochain.

Abonnez vous à la Newsletter TDN

 

Publicité