Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Politique

Un média russe publie le bilan de pertes russes en Ukraine et le supprime juste après

Publié par Charlène Deveaux le 23 Mar 2022 à 14:03
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Dimanche 18 mars, un journal russe (influencé par la politique de Vladimir Poutine) a publié durant plusieurs minutes le bilan du nombre de Russes morts depuis le début de la guerre, montant à près de 10.000 personnes, pour finalement le supprimer quelques instants plus tard.

>>> À lire aussi : Poutine serait sur le point de passer à la vitesse supérieure… la terrible révélation

Les vidéos du jour à ne pas manquer

Bilan biaisé des pertes russes en Ukraine

Cela va faire un mois pile que le conflit a commencé entre la Russie et l’Ukraine. Depuis, les médias internationaux ne cessent de relayer les informations, quotidiennement, à propos des deux pays, comme notamment les pertes humaines, qui s’agrandissent de jour en jour. Ce dimanche 18 mars, un média russe, connu pour être proche du Kremlin, a publié sur son site internet un bilan correspondant aux pertes russes en Ukraine depuis le début de la guerre, pour finalement le supprimer très rapidement après.

Cette parution du tabloïd Komsomolskaya Pravda, bien qu’éphémère, a été vivement remarquée et a laissé perplexe la population qui se demande désormais si ces chiffres sont vérifiés. En effet, comme le rapporte BFMTV, on pouvait lire sur le journal « qu’en près d’un mois de guerre, l’armée dépêchée en Ukraine par Moscou avait perdu 9861 soldats et déplorait 16.153 blessés » . Des données très différentes de celles ayant été transmises par Vladimir Poutine, ayant communiqué le nombre de 498 morts le 2 mars dernier.

war

Propagande ou piratage ?

Cette publication, qui aura eu le maigre temps de vie de 30 minutes, a peut-être légèrement agacé l’irritable Kremlin. En effet, on constate une différence de mesures entre les deux partis d’à peine 9363 personnes, rien que ça. Une « erreur » qui a été mentionnée lors de la conférence de presse de Dmitri Peskov, porte-parole de la présidence russe, qui n’a pas souhaité se justifier.

En revanche, le média, quant à lui, a déploré à travers un communiqué « L’accès à l’interface administrateur a été piraté sur le site et un faux a été ajouté dans l’article » , a transmis BFMTV. « Le 21 mars, le site web a été piraté dans l’interface d’administration et une fausse information mise en ligne a été faite dans cette publication sur la situation autour de l’opération spéciale en Ukraine. Les informations inexactes ont été rapidement supprimées » .

>>> À lire aussi : Guerre en Ukraine : Volodymyr Zelensky prêt à céder aux exigences de Poutine pour cesser le feu ?

0