Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Politique

Guerre en Ukraine : Volodymyr Zelensky prêt à céder aux exigences de Poutine pour cesser le feu ?

Publié par Mia le 22 Mar 2022 à 14:55
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

La guerre continue en Ukraine et la Russie ne semble pas prête à renégocier ses exigences. La France pense notamment que Vladimir Poutine fait « semblant » de s’investir dans les pourparlers pour gagner du temps. Face à un mur, le président de l’Ukraine, Volodymyr Zelensky s’est dit prêt à des concessions. Parmi les accommodements qui pourraient être proposés : laisser la Crimée et le Donbass à la Russie en échange d’un cessez-le-feu en Ukraine.

zelensky president ukraine discussion poutine concessions

>>> A lire aussi : Guerre en Ukraine : Vladimir Poutine aurait perdu une somme colossale

Volodymyr Zelensky prêt à des concessions pour stopper la guerre

Ce mardi 22 mars 2022, le président de l’Ukraine, visiblement heurté par la situation, a annoncé être prêt à discuter avec Vladimir Poutine. Volodymyr Zelensky a par ailleurs indiqué ne vouloir s’entretenir qu’avec le président russe afin d’évoquer d’éventuelles concessions. Selon ses propres mots, il accepte de négocier certaines exigences de la Russie afin d’arrêter les combats meurtriers. Selon Volodymyr Zelensky, ces concessions interviennent face aux dernières tueries sur son peuple. Mais aussi, car aucune avancée n’a été dénotée suite aux négociations.

Pour rappel, de nombreux soldats, civils, dont des enfants, ont péri dans les derniers bombardements. « 65 habitants pacifiques de Kiev, dont quatre enfants, sont morts. Environ 300 personnes, dont 16 enfants, ont été blessées dans les bombardements des militaires russes » , a déclaré le maire de Kiev.

La Crimée et le Donbass en échange de la fin des massacres ?

Volodymyr Zelensky a aussi évoqué ces fameuses concessions prévues. D’après lui, il est même prêt à concéder la Crimée et le Donbass afin de stopper la guerre en Ukraine. Il a souligné la nécessité de « garanties de sécurité«  au préalable, avant toute action de la part de la Russie. En effet, il doit bien être conscient que Vladimir Poutine sera intransigeant sans ces garanties. Il a par ailleurs alerté la population que s’il ne faisait pas des concessions conséquentes, l’Ukraine serait « détruite » avant de se rendre.

Une peur confirmée avec l’utilisation récente d’armes supersoniques de la part de la Russie. De son côté, le président américain Joe Biden craint également le déploiement prochain d’armes chimiques et biologiques. À voir si Vladimir Poutine franchira le pas…

>>> A lire aussi : Guerre en Ukraine : nouveau bombardement nocturne sur un centre commercial, au moins 8 morts confirmés

close

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.

0