Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Politique

« Moi je fais comme vous, une pipe contre un service » : Gérald Darmanin vivement interpellé lors d’une visite

Publié par La rédaction le 25 Sep 2022 à 16:02
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Pour Gérald Darmanin, tout ne s’est pas passé comme il l’avait prévu à l’occasion de son court déplacement à Versailles. En effet, le ministre de l’Intérieur, fidèle homme de main d’Emmanuel Macron, a été pris à partie par des militants. Ces derniers n’avaient qu’une idée en tête : le chambrer vis-à-vis de plusieurs affaires qui le visent. Un homme lui a même lancé une phrase des plus choquantes : « Une pipe contre un service ».

>>> À lire aussi : « On ne met rien dans la bouche d’une anorexique, surtout pas un pénis d’homme » : les propos glaçants de Stéphanie Khayat, journaliste qui a travaillé avec PPDA pendant plusieurs années

La suite après cette publicité

« Moi je fais comme vous, une pipe contre un service »
Le @CollectifIbiza interpelle #Darmanin lors de sa venue à Versailles pic.twitter.com/GgWABJPxfI

— Tiphaine Blot (@Tif_alter) September 24, 2022

La suite après cette publicité

Un samedi mouvementé pour Gérald Darmanin

Le week-end n’a pas démarré de la plus agréable manière pour Gérald Darmanin. À l’occasion d’un court déplacement à Versailles, ce samedi 24 septembre, le ministre de l’Intérieur a été pris à partie par plusieurs dizaines de personnes. En effet, ces dernières ont utilisé l’humour noir pour s’en prendre à l’un des personnages politiques comptant parmi les proches d’Emmanuel Macron.

La suite après cette publicité

Ainsi, parmi les affaires visées par les militants, se trouvent celle de l’accusation de viol à l’encontre de l’ancien maire de Tourcoing, dans le Nord, mais également sa célèbre phrase lancée à la journaliste Apolline de Malherbe : « Ça va bien se passer ». Et le moins que l’on puisse dire, c’est que les opposants de Gérald Darmanin n’ont clairement pas été tendre avec lui : « Je voulais vraiment vous remercier pour votre action contre les violences faites aux femmes. Moi, je fais comme vous : une pipe contre un service ».

>>> À lire aussi : « J’ai donné une gifle » : Adrien Quatennens, soupçonné de violences conjugales, il se confie dans un communiqué officiel

gerald darmanin versailles feministes pipe service
La suite après cette publicité

Le ministre de l’Intérieur va porter plainte

Forcément très énervé d’être attaqué de la sorte, Gérald Darmanin s’est immédiatement défendu, menaçant directement le militant. « C’est diffamant ! En plus, c’est enregistré, je vous attaquerai en justice ! », a ainsi répliqué le ministre de l’Intérieur, même si, quelques minutes plus tard, les mésaventures ont malheureusement continué pour lui.

Et pour cause ! Quelques mètres plus loin, ce fut dès lors tout un groupe de militantes qui, en cœur, chantait « Gérald, ça va bien se passer ! ». Un clin d’œil à cette phrase qu’avait ainsi prononcée Gérald Darmanin à destination d’Apolline de Malherbe. Un événement qu’il a cette fois pris… avec le sourire. Même si on y croit moyen !

La suite après cette publicité

>>> À lire aussi : Un homme viole sa belle-soeur mineure, elle tombe enceinte

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.

La suite après cette vidéo