Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Réseaux sociaux

Cet homme généreux a décidé de fleurir un cimetière pendant le confinement !

Publié par Salomee le 24 Mar 2020 à 17:30

Les réseaux sociaux permettent de rendre compte de la merveilleuse solidarité des habitants. Romain, horticulteur, a fait preuve d’une grande générosité. Son entreprise Végétal Banliat, actuellement en pause à cause du confinement, n’a pas pu effectuer ses livraisons habituelles. Cet entrepreneur a décidé d’offrir les fleurs à un cimetière afin de pouvoir chérir les défunts. Découvrez cet acte d’une extrême bonté dans la vidéo ci-dessous :

À lire aussi: Il faut un « arrêt complet du pays » selon ce médecin français exerçant à Wuhan

La belle idée de fleurir un cimetière déserté pendant le confinement

Romain est horticulteur. À cause du confinement et d’une baisse de la demande, il a décidé d’éviter les gâchis.

En effet, presque 500 pots de fleurs n’ont pas pu être livrés. Il a donc décidé d’offrir cette ribambelle de végétaux au cimetière de Plerguer, déserté depuis le confinement.

« Je pense qu’il y avait entre 400 et 500 pots. On avait beaucoup de compositions, avec des fleurs de saison, comme des jonquilles, des jacinthes, de primevères. Je crois qu’on a réussi à faire quasiment le tour de tout le cimetière »

Beaucoup de personnes ne peuvent plus chérir leurs proches dans les cimetières, à cause des mesures de prévention prises par le gouvernement pour éviter la propagation du virus. Cet entrepreneur a donc décidé de faire preuve de générosité et de fleurir ce cimetière. « J’ai donc décidé de déposer toutes ces compositions à vos défunts, sachant que vous ne pouvez pas vous recueillir en ce moment« 

Les internautes ont été particulièrement émus de ce geste

C’est très dur de ne pas pouvoir se recueillir auprès de ses proches. C’est pourquoi la démarche de Romain a beaucoup ému les internautes. 

En plus de recevoir 118 000 likes, il a reçu des messages plus que touchants. Une femme l’a même appelé pour le remercier: « j’ai une dame qui m’a appelé parce que j’avais fleuri la tombe de son enfant. C’était touchant » . 

Cet acte de générosité est remarquable et l’homme a la main sur le coeur. « Je pense que dans des moments comme ce là il faut être vraiment solidaire » .

Il s’inquiète tout de même de la durée du confinement: « si c’est bloqué encore au mois de mai, ça va être vraiment compliqué. Je ne sais pas comment je ferai pour sortir de ça » . 

Ces moments de crise intense nouent des liens de solidarité incroyables. Les réseaux sociaux ont cette principale qualité de pouvoir les dévoiler.

Source: France Bleu.

À lire aussi: Le coronavirus est-il vraiment sensible à la chaleur ?

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.