Icône menu hamburger Icône loupe de recherche

Emmanuel Macron victime d’une usurpation d’identité !

Publié par FJ le 19 Avr 2020 à 20:41

C’est une histoire complètement folle qui s’est passée hier soir sur Twitter. Le député Joachim Son-Forget a usurpé l’identité d’Emmanuel Macron pendant plusieurs minutes.

Joachim Son-Forget usurpé identité

>>> À lire aussi : Déconfinement : Emmanuel Macron dévoile des précisions sur le 11 Mai

Joachim Son-Forget usurpe l’identité d’Emmanuel Macron

C’est une histoire complètement lunaire qui a eu lieu hier soir sur Twitter. Les internautes ont pu découvrir des tweets du président de la République assez loufoques, comme notamment : « Je viens de parler avec Donald Trump. Nous sommes parfaitement d’accord. Il faut que les Chinois arrêtent de nous prendre pour des jambons avec leur histoire de pangolin ». 

« Voilà le renouvellement qui aura lieu demain et sera annoncé : porte parolat Cyril Hanouna/-culture Booba/santé Joachim Son-Forget/défense Yannick Jadot/affaires étrangères Marine Le Pen ». Mais en réalité, derrière ces messages se cachaient le député Joachim Son-Forget qui avait changé son nom en celui d’Emmanuel Macron et ayant mis la même photo de profil que ce dernier.

>>> À lire aussi : Emmanuel Macron : la santé du Président inquiète !

Piratage ou coup de com’ ?

Certains députés sont montés au créneau. Dénonçant l’attitude irresponsable de Joachim Son-Forget. C’est le cas du député creusois Jean-Baptiste Moreau, qui n’a pas hésité à répondre : « Mon pauvre Joachim Son-Forget, je crois que ta place est définitivement à l’asile psychiatrique et pas au palais bourbon que tu déshonores tous les jours ».

Il s’est rapidement défendu se disant victime d’un piratage, mais personne n’y a cru. « J’ai enfin pu récupérer le téléphone qui m’avait été subtilisé par mégarde et a mené vraisemblablement à des agissements d’un tiers et momentanés sur twitter. Désolé pour le dérangement à tous mes amis et anciens compagnons de route de LREM qui ont pu se sentir heurtés. JSF ».

>>> À lire aussi : Emmanuel Macron : sa déclaration choc sur la Chine qui en dit long…