Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Réseaux sociaux

Samuel Étienne : son geste totalement adorable envers une petite fille atteinte de trisomie 21, refusée d’un club de vacances ! (Vidéo)

Publié par Lucie le 04 Août 2020 à 16:02
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Atteinte de trisomie 21, Louise 5 ans a été privée de club de vacances. Après un message posté par son père sur Twitter, le journaliste Samuel Étienne va lui faire une proposition. Découvrez son geste très touchant dans la vidéo et l’article ci-dessous : 

La suite après cette publicité

L’admirable geste de Samuel Étienne

Sur les réseaux sociaux, le père d’une petite fille atteinte de trisomie 21 partage sa tristesse. En effet son enfant s’est fait refuser d’un club de vacances à cause de son handicap. Le père a déclaré : « Décidément, ça pique, la vie, quand on est hors cadre ». Un témoignage qui n’est pas passé inaperçu et qui a poussé Samuel Étienne à réagir. En effet, comme l’explique son père dans une publication Facebook, Louise va à l’école et à l’habitude d’être avec des enfants de son âge. Cependant, malgré de premiers échanges prometteurs avec les responsables du mini-club de camping pour les enfants de 3 à 11 ans, ceux-ci n’ont pas accepté de recevoir la petite fille.

La suite après cette publicité

Outré par ce refus le père de Louise, Rémy Bellet, prend la parole. Il rapporte sur la page Facebook de l’association « Louise and co », qui milite pour l’inclusion des personnes porteuses de handicaps : « Il y a toujours un mais. Cette fois, ce fut la propreté. Ah mais si elle n’est pas propre ça va être plus compliquée. Et puis un moment d’inattention, les animateurs ne sont pas vraiment formés… Ça ne va pas être possible« . Toutefois, relayé sur Facebook et Twitter, son témoignage a été vu des milliers de fois. Un témoignage qui a touché l’animateur de « Question pour un Champion », Samuel Étienne. Sur son compte Twitter, le journaliste a écrit : « Faisons le rêve que l’inclusion devienne la norme et non l’exception ». Pour redonner un peu de baume au coeur, le journaliste a proposé à Louise de venir visiter le plateau de son émission afin d’égayer ses vacances.

À lire aussi : Un crocodile bondit la gueule ouverte pour manger une journaliste en train de tourner une séquence

Un manque d’inclusion terrible à vivre

La suite après cette publicité

Le papa de Louise a remercié Samuel Étienne pour son geste très touchant, tout en déplorant les « petits coups de poignards » créés par le manque d’inclusion. En effet, c’est encore trop fréquent et terrible à vivre pour les parents et leurs enfants victime de cela. Rémy Bellet se confie sur cette situation et explique : « C’est très souvent « pas possible ». Toujours pour de très bonnes raisons, qui ne sont jamais le handicap en lui-même mais toujours les cadeaux bonus qui vont avec : la propreté, l’absence de mots, le manque de formation des encadrants, l’effectif trop important d’enfants, le manque de moyens. (…) Au final, ces variations mènent toutes à la même conclusion : ça ne va pas être possible. Et dans le coeur des parents, et plus tard celui de Louise certainement, la même note amère de rejet ».

À lire aussi : Un journaliste pulvérise une Lamborghini Diablo en pleine émission (vidéo)

Le gouvernement s’est engagé

La suite après cette publicité

À l’issue de la Conférence nationale du handicap, le gouvernement s’est engagé sur 12 nouveaux points. Ceux-ci sont destinés à faciliter le quotidien des personnes porteuses de handicaps et de leurs proches. De plus, alors que cet événement se déroule tous les trois ans, le Premier ministre a annoncé la tenue d’une deuxième conférence avant cette échéance. Pour autant, Jean Castex n’a pour le moment donné aucune date. Cette conférence sera destinée à étudier l’inclusion dans le contexte de crise économique et sanitaire.

Sophie Cluzel, secrétaire d’État chargée des Personnes handicapées lors du remaniement, et également maman d’une fille atteinte de trisomie, a réaffirmé que le handicap continuerait à être « une priorité du quinquennat » et qu’elle « continuerait de (se) battre pour une société plus inclusive ». Cependant, malgré ces nouvelles annonces et certains progrès, comme par exemple des centres de vacances inclusifs, il reste encore beaucoup de chemin à parcourir.

À lire aussi : En regardant la journaliste présenter le journal, elle était loin d’imaginer qu’elle allait lui sauver la vie !

La suite après cette publicité

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.