Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Santé

Le premier traitement contre l’alcoolisme enfin commercialisé !

Publié par Elodie GD le 17 Juin 2020 à 11:33
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

C’est une petite victoire pour le milieu médical. En effet, il existe désormais un médicament pour soigner l’alcoolisme. Il est aujourd’hui légal de prescrire du Baclocur pour traiter la maladie.

La suite après cette publicité
le baclocur est utilisé dans le traitement de l'alcollisme

A lire aussi: Chloroquine : un nouveau rebondissement inquiétant concernant ce traitement

Une révolution dans le traitement de l’alcoolisme

La suite après cette vidéo

Depuis ce lundi 15 juin il est autorisé de prescrire du Blacocur dans le but de traiter la dépendance à l’alcool. C’est une réelle victoire pour les 3 millions de français sujets à cette dépendance. A l’origine la molécule de baclofène était utilisée dans le traitement des spasmes musculaires, pour les personnes atteintes de sclérose en plaques par exemple. Mais certains médecins se sont rendus compte de son efficacité dans les cas de patients alcooliques. Ils se sont donc mis à en prescrire afin de traiter la maladie, mais de manière illégale.

La suite après cette publicité

Cette décision arrive après de nombreuses années de controverse. En effet, il n’était pas autorisé de prescrire du Baclocur aux patients alcooliques et ce même si son efficacité avait été prouvée. En 2014 cependant, la molécule a été autorisée de manière temporaire. Mais ce n’était pas suffisant pour les patients qui devaient s’en procurer en quantité.

Un médicament remboursé

Aujourd’hui les patients faisant l’objet d’une prescription de Baclocur pourront être remboursés. Cela constitue une nette avancée dans le traitement de l’alcoolisme. Cependant ce traitement ne serait à prendre qu’en dernier recours, selon certains professionnels. « Ce traitement ne doit s’envisager qu’après échec ou impossibilité d’utiliser les autres traitements médicamenteux disponibles, chez les patients adultes ayant une dépendance à l’alcool et une consommation d’alcool à risque élevé » stipule l’ANSM. En effet, beaucoup de médecins restent sur la réserve concernant la prescription de Baclocur. On ne connaît pas encore les risques que sa prise régulière représentent.

La suite après cette publicité

Il est cependant important de stipuler qu’il ne s’agit pas d’un remède miracle. En effet, le traitement peut ne pas avoir le même effet sur tous les patients. Alors si pour certains le Baclocur a été LA solution miracle pour traiter leur alcoolisme, d’autres pourraient ne pas avoir les résultats escomptés.

A lire  aussi: Marine Lorphelin : elle alerte sur les dangers du traitement à la chloroquine !

Source: Le Parisien