Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Santé

Variant BA.5 : Attention si vous avez ce nouveau symptôme qui apparait la nuit

Publié par Romane TARDY le 19 Juil 2022 à 11:33
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Alors que le pic de la septième vague serait passé, de nombreux cas sont encore détectés chaque jour. Dans ce contexte, de nouveaux symptômes sont recensés. Attention, si vous avez des sueurs nocturnes, ce n’est peut-être pas que la canicule.

Sueurs nocturnes : Covid ou canicule ?

Ce lundi 18 juillet, 73 668 nouveaux cas de Covid ont été confirmés. Un chiffre important mais qui pourrait témoigner d’un début de décrue. La semaine dernière, 150 000 nouveaux cas en moyenne étaient détectés chaque jour. Toutefois, les données du lundi restent un peu biaisées par la fermeture des centres de tests le dimanche. Si cette septième vague ne sera sûrement pas la dernière, comme l’a annoncé le ministre de la Santé François Braun dans une interview accordée au Parisien le 17 juillet, elle a apporté avec elle de nouveaux symptômes.

Si vous avez des sueurs nocturnes, sachez que ce n’est peut-être pas lié à la canicule qui touche actuellement notre pays. D’après le média britannique The Independent, le sous-variant d’Omicron BA.5 pourrait provoqué des bouffées de chaleur au milieu de la nuit. Le Professeur Luke O’Neill, immunologiste au Trinity College de Dublin, aurait attesté de l’apparition de ce nouveau symptôme du Covid.

Enfants et adultes peuvent être touchés et passer des nuits difficiles s’ils sont contaminés. Le professeur explique que l’apparition de ce symptôme vient de la mutation du virus : « La maladie est différente parce que le virus a changé. Ce mélange de système immunitaire et de virus légèrement différent pourrait donner lieu à une maladie légèrement différente, les sueurs nocturnes étant assez étrangement une caractéristique » .

symptome

Une épidémie qui n’en finit pas

Pour rappel, les symptômes plus habituels sont la toux, la fièvre, la fatigue… Les nausées et les vomissements peuvent survenir pour les personnes les plus touchées. Le Professeur insiste de nouveau sur l’importance de la vaccination pour éviter que le virus prenne une forme grave : « Mais rappelons que si vous êtes vacciné, cela n’évolue pas vers une maladie grave. Tel est le message qu’il faut continuer à rappeler aux gens » . Le gouvernement appelle d’ailleurs de plus en plus à la quatrième dose notamment pour les plus fragiles et les personnes âgées. Qui sait si à l’automne, elle ne sera pas élargie à tous.

De toute façon, il semble aujourd’hui évident qu’il faut vivre avec le virus. On se doute bien que de nouvelles vagues vont toucher le pays comme cela a été le cas après chaque période estivale. C’est aussi pour cela que le gouvernement appelle à la responsabilité de chacun et n’a pas décidé du retour du masque même dans les transports. De nouveaux variants pourraient aussi apparaitre d’ici peu.

Il va falloir tenir bon !

0