Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Santé

Covid-19 : Un nouveau variant inquiète !

Publié par Céline le 16 Juil 2022 à 10:47
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Depuis quelque temps, le variant BA.2.75. semble s’imposer en Inde. Et ce dernier possède de nombreuses mutations suivies de près. Selon les spécialistes, il serait un cas unique étant donné qu’il est le seul à descendre de BA.2.

Covid : les virologues ont actuellement les yeux rivés en Inde

Depuis quelques semaines maintenant, les scientifiques ont les yeux rivés sur l’Inde, où un variant très intrigant a été découvert : Le BA.2.75. Et si ce dernier attire l’attention des chercheurs, c’est pour plusieurs raisons.

Les vidéos du jour à ne pas manquer

Dans un premier temps, les spécialistes craignent un échappement immunitaire important ainsi qu’une meilleure transmissibilité. Notamment, car le virus dispose de mutations sur des zones clés du coronavirus. Sur un second plan, il s’avère également qu’en Inde, BA.2.75 semble s’imposer petit à petit face aux autres variants dominants. Même si pour l’heure, il est encore tout à fait possible que ce variant n’arrive finalement pas à trouver sa place.

Quoi qu’il en soit, les chercheurs continueront de le suivre de très près étant donné qu’il s’agit d’un variant unique : le premier descendant de variant.

Covid-19 Pourquoi le variant BA.2.75. est-il autant surveillé

Pixabay

Le premier petit-fils du virus

C’est donc la toute première fois que les scientifiques voient émerger un variant de seconde génération. En effet, comme le révèle Étienne Simon-Lorière, responsable de l’unité Génomique évolutive des virus à ARN à l’Institut Pasteur, à nos confrères de HuffPost.

« Jusqu’à présent, tous les variants étaient indépendants les uns des autres. Ils apparaissaient sans que l’ancêtre le plus proche soit connu, presque tous revenaient de la souche originelle de 2019. ».

Visiblement, l’hypothèse la plus probable concernant l’arrivée de BA.2.75, serait qu’une personne immunodéprimée aurait été infectée il y a longtemps par une version antérieure. Et que cette dernière aurait eu le temps de muter pendant des mois. Jusqu’à acquérir un ensemble de mutations permettant d’infecter mieux et différemment les hommes. Notamment en ce qui concerne ceux qui ont été vaccinés ou bien encore ceux qui ont déjà été contaminés. Dans cet hôte, le virus peut ainsi continuer de muter… Produisant enfin tous les « sous-variants d’Omicron. ».

 

0