Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Santé

Vaccin : Vers une quatrième dose obligatoire d’ici l’automne ?

Publié par Romane TARDY le 23 Juin 2022 à 19:07
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Après une forte baisse, l’épidémie de Covid-19 reprend de l’ampleur. Le nombre de nouveaux cas explose. Evidemment, dans ce contexte, on repense facilement à la solution du vaccin. Une quatrième dose va-t-elle devenir obligatoire bientôt ?

Une septième vague qui démarre ?

Après une forte baisse depuis un moment, le nombre de cas de Covid-19 bondit de nouveau. Lundi, on dénombrait 46 146 nouvelles contaminations quotidiennes en moyenne sur les 7 jours précédents. Une semaine plus tôt, la moyenne n’était qu’à 31 000. Cette augmentation de 49% est donc inquiétante.

Les vidéos du jour à ne pas manquer

Ces chiffres ne devraient que continuer à monter. Ce mardi, on dénombrait 95 217 nouveaux cas en 24h selon Santé publique France. Ce chiffre n’a pas été atteint depuis fin avril et représente une hausse de 46% en une semaine.

Ainsi, le gouvernement pourrait être amené à prendre des mesures pour faire face à une possible septième vague déclenchée par les variants BA.4 et BA.5. Tout d’abord, le masque pourrait faire son retour, notamment dans les transports.

Une quatrième dose pour tous ?

On peut aussi se poser la question du retour du vaccin. En effet, chez les personnes âgées notamment, l’immunité conférée par le vaccin baisserait rapidement. Plus de trois mois après le rappel, la protection tomberait de 60 à 50%, selon BFM TV. Pour les plus jeunes, on passerait de 90% à 80%, un chiffre nettement supérieur. Certains médecins appellent donc à rapprocher les rappels pour les personnes âgées. Alain Fischer en fait partie et a donc spécifié au micro de BFM TV que « pour les plus de 80, on a pensé qu’il était utile de faire un second rappel, trois mois après le premier et pour les 60-79, six mois » .

Il a également évoqué la période charnière de l’automne : « A l’automne, sans doute, il y aura nécessité d’autres rappels. Si la situation est relativement satisfaisante, en se limitant à nouveau aux personnes vulnérables » . Le spécialiste propose notamment de coupler ce rappel avec celui pour la grippe. Il affirme que pour le moment, c’est ce scénario qui serait envisagé et non une quatrième dose généralisée.

De nouveaux vaccins pour l’automne

Il faut quand même s’attendre à ce que de nombreuses personnes, vaccinées ou non, soit contaminées par cette nouvelle vague. Les vaccins sont moins efficaces face à la contamination par Omicron et encore moins face à ses sous-variants. Des études ont montré que les variants BA.4 et BA.5 ont un échappement immunitaire important que ce soit face aux vaccins ou aux anticorps naturels acquis par infection. C’est pourquoi la dose de rappel à l’automne pourrait être sous une nouvelle forme de vaccin retravaillée.

Moderna notamment a annoncé, ce mercredi, des résultats positifs sur la deuxième version de son produit adapté aux variants BA.4 et BA.5. Ce vaccin est à l’étude pour une arrivée sur le marché européen avant l’automne, ce sera un peu juste pour la nouvelle vague qui semble commencer mais pourrait être très utile ensuite si d’autres sous-variants n’arrivent pas entre temps.

Un mois après l’administration chez des participants précédemment vaccinés et boostés, une dose de rappel de 50 µg d’ARNm-1273.214 a provoqué de puissantes réponses d’anticorps neutralisants contre les sous-variants Omicron BA.4 et BA.5 chez tous les participants, quelle que soit l’infection antérieure
0