Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Santé

Si vous buvez de l’eau en bouteille, vous devez absolument savoir ceci…

Publié par FJ le 05 Juil 2020 à 10:02
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

De nombreux citoyens utilisent encore des bouteilles en plastique. Mais outre le côté pas très écologique, c’est la santé qui est mise en cause aujourd’hui. En effet, les eaux présentes à l’intérieur peuvent être très dangereuses pour la santé.

La suite après cette publicité
eau bouteille polluants

>>> À lire aussi : Des touristes précautionneux se protègent dans des sacs en plastique pour éviter le Coronavirus

Des bouteilles pointées du doigt

La suite après cette vidéo

Cela fait plusieurs années maintenant que les citoyens essaient de lutter tant bien que mal face au plastique. Omniprésent dans nos vies quotidiennes, ce dernier est extrêmement polluant. En effet, malgré le fait qu’il soit recyclable, une fois que le plastique est abîmé, il ne sert plus à rien.

La suite après cette publicité

Il n’est donc pas rare de voir des images de plastiques envahir la nature. Que ce soit dans la mer ou sur la terre, ce dernier est extrêmement envahissants et cela devient compliqué de s’en débarrasser. Mais les mentalités tendent à changer et de plus en plus de société recyclent tout ce plastique.

>>> À lire aussi : Michel Cymes assure que boire dans une bouteille en plastique est dangereux pour la santé (Vidéo)

Des eaux polluées

La suite après cette publicité

Mais ce qui fait parler aujourd’hui, ce n’est plus le contenant mais le contenu. En effet, les eaux présentent dans les bouteilles en plastique serait extrêmement polluées. Selon 60 millions de consommateurs, ces dernières seraient dangereuses pour la santé.

Une étude publiée en mars 2018 a en effet indiqué que 93 % des eaux en bouteille de 11 marques analysées (Aqua (Danone), Aquafina (PepsiCo), Dasani (Coca-Cola), Evian (Danone), Nestlé Pure Life (Nestlé) ou encore San Pellegrino (Nestlé)…) contenaient des micro-plastiques. Mais ce n’est pas tout puisque l’on peut également retrouver des perturbateurs endocriniens de type bisphénol (A, S et F), des hormones d’origine humaine (contraceptifs, anabolisants, traitements…), des éventuels résidus médicamenteux.

>>> À lire aussi : Pour bannir les sacs en plastique, la Thaïlande a trouvé des solutions hallucinantes !

La suite après cette publicité

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.