Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Santé

« Nous arrivons au bout du tunnel » : Omicron est-il vraiment la clé de la fin de l’épidémie ?

Publié par Mia le 13 Jan 2022 à 6:00
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Est-ce bientôt la fin du Covid-19 ? Tout prête à dire que la maladie sera toujours présente dans notre monde pendant très longtemps encore. Cependant, nous pouvons assurer qu’elle sera, avec le temps, moins dangereuse. L’épidémie meurtrière de Covid pourrait donc bien voir sa fin très proche. Et cela, pour devenir une simple maladie voguant sur Terre.

D’après l’Agence européenne des médicaments, cette fin de pandémie débute par la gestion de son dernier variant, Omicron. Et à propos de cela, elle a une très bonne nouvelle à vous annoncer !

Les vidéos du jour à ne pas manquer
fin covid-19

>>> A lire aussi : Le cri d’alarme lancé par une préparatrice en pharmacie face au protocole Covid scolaire : « je deviens celle qui martyrise les enfants ! »

Fin d’Omicron : « Nous y arriverons », souligne Marco Cavaleri

Avec plus de 7 millions de nouveaux cas en Europe sur la première semaine de 2022, nous nous imaginons difficilement voir la fin de l’épidémie. Et pour cause, ce n’est pas encore terminé, mais ça arrive. C’est en tout cas ce que prévoit Marco Cavaleri, chef de la stratégie vaccinale de L’Agence européenne des médicaments.

D’après le corps scientifique, le variant Omicron est certes résistant à nos méthodes actuelles, mais il est moins dangereux que l’est le variant Delta. De ce fait, Omicron serait le point de départ d’autres variants de moins en moins mortels, surtout pour les vaccinés. D’ailleurs, selon Marco Cavaleri, spécialiste en la matière, nous sommes en train de vivre les derniers moments d’Omicron : « Personne ne sait exactement quand nous serons au bout du tunnel, mais nous y arriverons » , a-t-il déclaré.

D’après lui, et en accord avec de nombreux virologues, le Covid-19 ne va pas tarder à devenir un virus endémique. C’est-à-dire qu’il circulera de manière naturelle dans le monde, comme la grippe.

Début de la fin du Covid-19 : L’immunité naturelle

L’Agence européenne des médicaments a également tenu à nous mettre en garde. Si nous désirons un jour voir cette fin (naturelle) du Covid-19, il faudra produire des anticorps : « Avec l’augmentation de l’immunité dans la population – et avec Omicron, il y aura beaucoup d’immunité naturelle en plus de la vaccination. Nous avancerons rapidement vers un scénario qui sera plus proche de l’endémicité » .

Pour Marco Cavaleri et pour l’EMA, administrer trop de doses de rappel ne sera cependant pas efficace sur le long terme. Pour eux, nous devons miser sur l’immunité collective et naturelle de la population : « Si nous avons une stratégie dans laquelle nous donnons des rappels tous les quatre mois, nous finirons par avoir potentiellement des problèmes de réponse immunitaire. Et deuxièmement, il y a bien sûr le risque de lassitude de la population avec l’administration continue de doses de rappels » .

>>> A lire aussi : Covid-19 : un nouveau symptôme s’attaque à votre sommeil !

0