Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Santé

Il boit son urine tous les jours et vante les miracles de cette pratique, sa colocataire ne supporte plus l’odeur

Publié par La rédaction le 21 Août 2022 à 22:31
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

On vous a déjà comté les pratiques bizarres de certaines personnes. Pour autant, celle que l’on s’apprête à vous raconter se classe parmi les premières du classement des habitudes les plus étranges. En effet, un homme a expliqué s’être disputé avec sa colocataire car celle-ci ne supporterait plus l’une de ses plus fidèles habitudes. Et pour cause… Chaque jour, il stocke et consomme… sa propre urine !

La suite après cette publicité
La suite après cette vidéo

Il boit son urine tous les jours

Non, non, vous ne rêvez pas et avez bien lu. En effet, Frère Sage, un Américain de 68 ans, a confié qu’il buvait et utilisait son urine tous les jours à des fins thérapeutiques. Véritable prescripteur de cette pratique, à laquelle il s’adonne depuis les années 90, le soixantenaire considère qu’il s’agit d’un remède pour tout, toutes et tous !

« Je me réveille le matin et je bois l’urine que j’ai économisé la nuit. Cela guérit tout, des piqûres de moustiques, de guêpes ou des coups de soleil au cancer et à la maladie d’Alzheimer », a-t-il notamment expliqué lorsqu’il a été questionné au sujet de cette pratique qui, il faut l’avouer, demeure comme assez surprenante… et dégoûtante ! Si en tout cas, ça ne l’est pas pour lui, sa colocataire n’est clairement pas du même avis…

La suite après cette publicité
urine colocataire pratique

Sa colocataire lui fait la guerre

En même temps, il faut avouer qu’on la comprend… Car chaque jour, la pratique de Frère Sage avec son urine provoque le déplacement d’une odeur qu’on vous laisse imaginer dans toute la maison. Et ce dernier en est conscient : « La chambre et ma salle de bain sont trop proches de la cuisine, donc les odeurs descendent dans le couloir ». Pour ce soixantenaire, l’idéal serait donc de vivre seul pour s’adonner comme bon lui semble à son urinothérapie. Dans tous les cas, on ne donne pas cher de la peau de sa collocation à cette allure !

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.