Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Santé

Coronavirus : une trentaine de cas suspects sur l’île de Noirmoutier à cause de l’arrivée massive de Parisiens ?

Publié par Manon CAPELLE le 21 Mar 2020 à 16:16

Le Covid-19 continue de se répandre en France. Sur l’île de Noirmoutier, en Vendée, une trentaine de malades présentent les symptômes du coronavirus. La commune veut tout de même rassurer les habitants en précisant qu’ils ne représentent que 0,3% de la population de l’île. 

Noirmoutier cas suspects

>>> À lire aussi : « Le monsieur qui est derrière moi là on ne sait pas si on pourra le sauver » : elle dévoile des images glaçantes de réanimation pour alerter

30 cas suspects sur l’île de Noirmoutier

Trente cas suspects ont été recensés sur l’île de Noirmoutier, en Vendée. C’est ce qu’a indiqué la communauté de communes, ce vendredi 20 mars.

Ces malades présentent des symptômes, tels que de la fièvre, la toux ou encore des difficultés respiratoires. À l’heure actuelle, les 6 médecins généralistes de l’île arrivent à gérer la situation. En effet, la plupart des patients restent confinés chez eux. 

La communauté de communes veut tout de même rassurer sa population. Ces 30 cas ne représentent que 0,3% de la population de l’île. Hors saison, Noirmoutier compte près de 10 000 habitants.

>>> À lire aussi : Coronavirus : pour quand est prévu le pic de l’épidémie en France ?

Ces malades ne représentent que 0,3% de la population de l’île

Toutefois, certains sont inquiets face à la présence de multiples résidents secondaires qui sont, pour la plupart, arrivés de la région parisienne et d’autres départements.

« L’objectif n’est pas de remonter au patient zéro et de stigmatiser une certaine partie de la population » a rassuré Noël Faucher, le président de la communauté de communes et maire de Noirmoutier-en-l’Île.

Néanmoins, le maire observe une prise de conscience de la part des habitants. Il assure que les occupants de l’île respectent de plus en plus le confinement, avec seulement une dizaine de verbalisations.

>>> À lire aussi : Confinement : les images scandaleuses de la gare Montparnasse bondée de monde montrent que nous courons au drame (vidéo)

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.