Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Santé

Coronavirus : après avoir eu le virus, un homme de 45 ans a déclaré une autre terrible maladie !

Publié par Justine le 27 Sep 2020 à 14:33
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Le Coronavirus reste encore très mystérieux pour les scientifiques. Le virus ne cesse de muter et donne lieu à des conséquences inattendues. C’est le cas d’un homme de 45 ans testé positif qui développe désormais les symptômes de la maladie de Parkinson.

Coronavirus lié à la maladie de Parkinson

>>> À lire aussi : Covid-19 : le gouvernement pourrait bien être en train de nous préparer au pire

Le Coronavirus lié à d’autres maladies ?

Un homme de 45 ans, infecté par le Coronavirus développe quelques semaines plus tard, des troubles du langage et de l’écriture. Les experts sont certains : il est atteint de la maladie de Parkinson. Mais le Covid-19 a-t-il favorisé l’apparition de cette maladie ? Les scientifiques pensent que ce « phénomène serait lié à la réponse immunitaire donnée par le cerveau face au Coronavirus », relate Medisite.

Les séquelles du Covid-19 se font de plus en plus graves, ce qui inquiète l’Académie de médecine : « L’atteinte cérébrale peut être directement liée au virus ou plus souvent la conséquence d’une anoxie prolongée chez les malades sous ventilation artificielle, d’accidents vasculaires cérébraux, ou d’un syndrome auto-immun comme l’encéphalomyélite aiguë disséminée qui, s’il s’accompagne de troubles périphériques et touche le diaphragme, peut aggraver les troubles respiratoires ».

>>> À lire aussi : Coronavirus : ces deux enseignes vendent des lots de 50 masques à moins de 10€ !

Le Coronavirus aide au développement de la Maladie de Parkinson ?

Pour le moment, les chercheurs n’ont pas encore récolté assez de preuves pour affirmer le rôle que joue le Coronavirus dans l’apparition de la maladie de Parkinson. C’est pourquoi ils suggèrent un dépistage neurologique à long terme de chaque malade du Covid-19.

Pour cet homme de 45 ans dont l’histoire est partagée sur le blog « Réalités Biomédicales », tout a commencé par des difficultés respiratoires, des douleurs au niveau de poumons, de la fatigue, mais pas de fièvre. C’est lors de sa période de quarantaine à l’hôpital, qu’il perçoit des changements dans son écriture (plus petite et illisible) et a de plus en plus de mal à parler. C’est deux mois après avoir été testé positif, qu’il passe des examens dans n service de neurologie de Jérusalem qui découvrent sa maladie de Parkinson.

Par ailleurs, l’équipe de l’Institut Florey de neurosciences indique que « Armés de la connaissance que la perte d’odorat est présente chez environ 90% des personnes aux premiers stades de la maladie de Parkinson ».

>>> À lire aussi : Les dentistes tirent la sonnette d’alarme : un phénomène inquiétant prend de l’ampleur depuis le déconfinement

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.

LA VIDEO DU JOUR A NE PAS MANQUER