Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Santé

Coronavirus : une étude révèle des informations importantes sur le virus !

Publié par Salomee le 11 Mar 2020 à 16:30

Une étude publiée ce lundi 09 mars 2020 dans The Lancet relève que le coronavirus dispose d’un taux élevé de contagion. C’est une analyse réalisée sur 191 patients hospitalisés dans deux hôpitaux de la ville de Wuhan entre janvier 2019 et décembre 2020. Cette étude comprend l’analyse de plusieurs pans de la maladie : la durée moyenne d’infection, les symptômes, les facteurs à risque… Explication dans cet article.

À lire aussi: Coronavirus : un médecin italien livre un témoignage poignant sur la situation en Italie !

Selon cette étude, le virus était détectable en continu dans le corps des patients non survivants

Cette étude est multiple. Elle révèle certains attraits encore méconnus de la maladie. Elle a été réalisée dans deux hôpitaux de la ville de Wuhan entre décembre 2019 et janvier 2020. Wuhan est l’épicentre de ce virus à échelle mondiale.

Cette analyse a été réalisée sur 191 patients qui ont été hospitalisés, sur lesquels 54 sont décédés au cours de cette hospitalisation. L’âge médian de ces personnes était de 54 ans. Plus précisément, ces malades étaient âgés de minimum 18 ans et maximum 87 ans. De plus, la majorité des patients étaient de sexe masculin. 

Près de la moitié des personnes hospitalisées disposaient de problèmes de santé antérieurs. Pour la majorité, il s’agissait d’hypertension, de diabète et de maladies cardiaques.

De plus, l’étude affirme que le temps médian de la maladie est de 22 jours, ce qui prend en compte la maladie dès le début et pas au moment de l’hospitalisation. Le temps médian de décès, quant à lui, est de 18,5 jours. De plus, 32 personnes ont eu besoin d’une ventilation mécanique, sur lesquelles 31 sont mortes.

Pour les survivants, la durée médiane de l’excrétion virale, c’est-à-dire l’expulsion du virus du corps, serait de 20 jours. Pour les personnes qui n’ont pas survécu à la maladie, le virus était détectable en continu dans leur corps. Sans expulsion du virus, ces patients auraient donc été contagieux jusqu’à leur mort. 

Si cet article vous a intéressé, n’hésitez pas à lire l’enquête dans son intégralité. 

À lire aussi: Ivre, il étale sa salive sur une barre de métro : la situation dégénère ! (Vidéo)

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.