Icône menu hamburger Icône loupe de recherche

Covid-19 : « Le plus gros de l’épidémie est encore devant nous »

Publié par Romane TARDY le 17 Juil 2020 à 22:20

Mauvaise nouvelle sur l’épidémie du Covid-19. En quelques jours, le taux de reproduction de la maladie a bondi et notamment dans la région de la Bretagne.

A lire aussi : Infections de Covid-19 : cette nouvelle découverte très encourageante qui redonne espoir

Rebond de l’épidémie en Bretagne

Inquiétude en Bretagne ! Le Covid-19 semble connaître un nouveau départ dans la région. En effet, le tableau de bord de l’épidémie, mis à jour par le site du gouvernement, indique un taux de reproduction du Covid-19 dans la région qui a bondi à 2,62 d’après les données du mardi 14 juillet. Cet indice signifie que 10 personnes infectées en contaminent 26. Une semaine auparavant, ce chiffre était deux fois moins élevé. Il se rapproche des chiffres d’avant confinement. Ce taux est le plus important recensé en Bretagne.

La région a recensé 110 nouveaux cas en cinq jours dont 48 dans le Finistère. Ce chiffre inquiète car il signifie que l’épidémie repart et n’est pas en train de baisser comme on pouvait l’espérer selon certains spécialistes. La Bretagne est une région très touristique et encore plus cette année avec la limitation des déplacements à l’étranger. Cela pourrait expliquer ce regain début juillet. Ces mauvais résultats peuvent être le fruit du recul des gestes barrières et des vacances propices au regroupement de personnes.

« Le plus gros de l’épidémie est encore devant nous », s’inquiète le professeur Eric Caumes, chef du service des maladies infectieuses à la Pitié-Salpêtrière à Paris

Chiffres à nuancer

Ce chiffre reste un aperçu partiel car il se base sur les tests effectués et chaque région n’effectue pas le même nombre de tests. Avec l’augmentation du nombre de tests, il est aussi logique d’avoir une augmentation du nombre de cas détectés.

Santé publique France a alors précisé que la situation dans la région n’est pas « alarmante » mais à surveiller avec « une grande attention » . Par ailleurs, seul le taux de reproduction est passé au rouge en Bretagne. Le taux d’incidence, nombre de patients testés positifs pour 100 000 habitants sur une semaine, et le taux d’occupation des lits en réanimation sont restés au vert.

A lire aussi : Port du masque obligatoire : la date a changé et se rapproche !

0